Vaccin Covid : Pourquoi l’Algérie n’a pas acquis Pfizer ? Benbouzid répond

Algérie – Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a révélé, ce 07 février, la raison de la non-acquisition du vaccin américain anti-Covid Pfizer par l’Algérie.

En effet, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a dévoilé, ce dimanche 07 février, lors d’une journée d’études tenue à l’Assemblée populaire nationale (APN) sur la vaccination; les raisons de la non-acquisition du vaccin américain anti-Covid Pfizer, par l’Algérie.

Dans ce sens, Abderrahmane Benbouzid a expliqué que l’Algérie n’a pas acheté le vaccin Pfizer car le laboratoire américain avait exigé l’achat de 20 millions de doses. C’était le lot que voulait imposer el laboratoire pour un premier temps. Cela au prix de 1$ la dose. L’Algérie a décliné donc cette offre, souligne-t-il.

Campagne de vaccination et production du vaccin en Algérie : Les précisions de Benbouzid

La campagne de vaccination a démarré, rappelons-le, il y a plus d’une semaine. Benbouzid a alors indiqué que cette dernière devrait se poursuivre dans les prochaines semaines. Le processus inclura le reste des catégories de la population en fonction des évolutions de la campagne. Le ministre poursuit en assurant qu’elle sera suivie grâce à une plateforme numérique destinée à cet effet.

S’agissant de la production du vaccin anti-coronavirus Covid-19 en Algérie, le ministre de la Santé a indiqué que cette opération de fabrication locale de vaccins prendra du temps.

Diagnostics PCR et acquisition de nouveaux vaccins : Benbouzid rassurant

L’Algérie dispose actuellement, toujours selon Benbouzid, de 82 laboratoires qualifiés pour diagnostiquer le Covid-19 par les tests PCR. Cette quantité d’organismes spécialisés a contribué à l’enregistrement de résultats positifs. En outre, le ministre de la Santé a assuré un autre détail important. Il a révélé que plusieurs consultations et réunions ont été programmées avec tous les ambassadeurs des pays producteurs de vaccins.

C’est ainsi que l’Algérie avait réussi à formuler des demandes auprès de trois (3) laboratoires producteurs du vaccin anti-Covid. Il s’agit en l’occurrence des laboratoires : Russe (Spoutnik V), Anglo-Suédois (Oxford/AstraZeneca) et Chinois (SinoPharm).

Rappelons par ailleurs que l’Algérie devrait recevoir plus de 2,2 millions de doses du vaccin Anglo-Suédois anti-Coronavirus AstraZeneca dans le cadre du dispositif Onusien, COVAX.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes