19.9 C
Alger
19.9 C
Alger
dimanche, 19 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieVaccin anti- Covid-19 en Algérie : Ce qu'a dit le ministre de...

Vaccin anti- Covid-19 en Algérie : Ce qu’a dit le ministre de la santé

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a confirmé la date du vaccin anti-coronavirus, tant sollicité pour mettre fin à l’ampleur de la pandémie de Covid-19. 

D’après les déclarations de Benbouzid, le ministère de la Santé travaille actuellement en coordination avec d’autres secteurs dans l’optique d’obtenir un vaccin anti- Covid-19 en Algérie. Et ce, afin d’entamer une campagne de vaccination en janvier 2021. C’est en tout cas ce qu’a affirmé ce samedi, 26 décembre, le ministre de la Santé, de la Réforme hospitalière et de la Population, Abderrahmane Benbouzid. Le quotidien arabophone Echourouk rapporte la déclaration.

Dans le même sillage, le responsable n’a pas manqué de rassurer l’ensemble des citoyens plutôt angoissés et anxieux. Ce dernier a indiqué que le gouvernement fournit des efforts considérables. Cela, afin de surmonter les dommages qu’a causés la pandémie du Covid-19 en Algérie. Il convient de rappeler que la crise sanitaire actuelle n’a épargné aucun pays, notamment le nôtre. Plusieurs d’entre eux font face à des conséquences économiques et sociales dévastatrices.

- Publicité -

Tout en faisant valoir que le pays s’efforce de lutter contre le virus virulent, le communicant a assuré d’une chose. Il a réaffirmé que l’État ne ménage pas ses efforts pour développer le secteur de la santé où la crise sanitaire a le plus décuplé. L’Algérie s’active notamment à obtenir un vaccin anti-Covid, qui sera prêt en janvier 2021. 

Aucun changement dans la prise en charge des malades atteints de Covid-19

En effet, le ministre de la santé a confirmé ce jeudi, 24 décembre, la poursuite de la stratégie de son secteur pour accueillir et soigner les patients atteints de Covid-19. Ce dernier a écarté l’idée de créer ou d’affecter un établissement donné à la prise en charge de ceux atteints du virus virulent actuel. Le quotidien francophone El Watan rapporte l’information. 

Lors d’une pépinière consacrée aux questions orales au Conseil de la nation, Benbouzid a souligné l’objectif de cette stratégie. Selon lui, cette dernière tend à protéger les malades non infectés et ceux souffrant d’immunodépression. Tels que les cancéreux et les insuffisants rénaux. L’intervenant a notamment déclaré que plus de 18.000 lits au niveau national ont été assurés. Quant aux lits en soins intensifs, ces derniers dépassent les 14.000 outre l’élément humain pour veiller en permanence sur les patients.

- Publicité -

En sus, le ministre de la santé a fait remarquer que son département s’est engagé à suivre le protocole sanitaire-hygiène et sécurité. Ce dernier est adapté pour accueillir les malades au niveau des établissements hospitaliers du pays. Et ce, afin de freiner le taux d’infection du Covid-19. Il convient de rappeler que Benbouzid s’est entretenu avec les membres du gouvernement et un Comité scientifique, le 21 décembre. Et ce, en vue de déterminer lequel des vaccins anti-Covid serait le plus approprié en Algérie. Qui rappelons le sera gratuit pour tous.       

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -