25.9 C
Alger
25.9 C
Alger
samedi, 22 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieVaccin anti-coronavirus en Algérie : Ce que nous savons

Vaccin anti-coronavirus en Algérie : Ce que nous savons

Publié le

- Publicité -

Algérie – Alors que les avis divergent dans le monde entier au sujet du vaccin anti-coronavirus, un grand nombre de pays ont déjà débuté leur campagne de vaccination. Notre pays envisage d’entamer la sienne en ce mois de janvier 2021. Dr Mohamed Bekkat Berkani donne des précisions sur cette campagne. 

Grand nombre de citoyens comptent sur le début de l’administration du vaccin anti-coronavirus en Algérie pour espérer retrouver une vie « normale ». Ce ne serait pas vraiment pour tout de suite. Puisque selon le Dr Mohamed Bekkat Berkani, président de l’Ordre des médecins et membre du Comité scientifique, la campagne de vaccination « s’étalera dans le temps et durera plusieurs mois voire plus d’une année ». 

Le scientifique s’est exprimé dans un entretien à TSA. Il a ainsi déclaré que le Comité, dont il est membre, a opté pour le vaccin russe. « Le Comité scientifique a opté pour une liste restreinte en particulier pour le vaccin russe Spoutnik-V qui est l’un des vaccins les plus adaptés à notre utilisation dans la mesure où il est facile à administrer, à conserver dans un entrepôt frigorifique normal entre 2 et 8 degrés ».

- Publicité -

Il s’agit ici des déclarations du Dr Berkani à nos confrères de TSALe président de l’Ordre des médecins a également tenu à informer les Algériens que le début des vaccinations était tout proche. « Le ministère de la Santé, à travers l’institut Pasteur d’Algérie, a signé un contrat de 500.000 doses.

Elles seront livrées de façon progressive. Cela avant la fin du mois de janvier. Par conséquent, nous sommes à peu près certains de démarrer cette vaccination en fonction de toutes les décisions du président de la République et du gouvernement ». C’est ce qu’a stipulé Dr Berkani. 

Le gouvernement algérien opterait également pour le vaccin chinois 

Le nombre a donc précisé les nombre des doses commandées par l’Algérie aux Russes. L’intervenant a également annoncé que ces doses sont « loin de couvrir les besoins de la population ». Et à Berkani d’ajouter qu’il fallait « s’orienter vers le vaccin chinois de la firme Sinopharm. Ce vaccin a les mêmes caractéristiques que le vaccin russe.

- Publicité -

Il est facile d’utilisation, et comporte un virus atténué », explique le médecin. « Les discussions sont en cours. La partie chinoise coopère déjà avec l’Algérie. Je pense que ce contrat sera finalisé pour essayer d’assurer l’approvisionnement en vaccin chinois ».

Il est toujours question ici des propos de Bekkat Berkani, prononcés auprès du même média. L’orateur a ensuite expliqué que le gouvernement envisageait une troisième solution. Cela dans le cas où les deux premières n’arrivaient pas à répondre aux besoins de la population. 

« L’Algérie est également intéressée par le troisième type de vaccin contre la Covid-19 AstraZeneca/Oxford. C’est aussi un vaccin classique qui sera mis en vente probablement à la fin du mois de janvier », a donc conclu le membre du Comité scientifique qui préside notamment le Conseil de l’Ordre des médecins. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -