AccueilÉconomieAutomobileL'usine Hyundai en Algérie reprend : voici comment 70.000 voitures seront produites...

L’usine Hyundai en Algérie reprend : voici comment 70.000 voitures seront produites par an

Automobile – Après la reprise du montage automobile en Algérie, l’usine Hyundai prévoit un total de production de 70.000 voitures par an. Si vous êtes curieux de connaître les détails sur ce sujet, restez branchés ! Dzair Daily vous en dit davantage dans cette édition du samedi 29 octobre 2022. 

En effet, l’usine de Hyundai relance sept (7) lignes de montage automobile permettant une production de 70.000 voitures par an, en Algérie. Il s’agit de ce qu’a annoncé le DG de TMC Tiaret, Khaled Djaballah, cité par le quotidien L’Expression. La suite des détails est à découvrir dans les lignes qui suivent. 

Dans le détail, le responsable susmentionné a déclaré que la relance de l’usine se fera en deux étapes. La première consiste à rappeler 158 employés pour la reprise de deux (2) services de montage seulement. Quant à la relance des sept (7) lignes, elle nécessitera le rappel de 780 travailleurs, déjà formés par le partenaire sud-coréen Hyundai.  

Djaballah a par ailleurs souligné que cette nouvelle solution permettra d’améliorer la gestion et la gouvernance du secteur automobile en Algérie. Cela, à fortiori, après les perturbations qu’a connu celui-ci ces deux dernières années, a-t-il encore fait savoir. Il convient de noter que le marché des engins à quatre roues joue un rôle très important dans l’économie nationale. 

Secteur automobile en Algérie : voici l’objectif principal des autorités

Après les dernières décisions du président concernant l’importation des voitures en Algérie, le secteur automobile reprend son souffle. D’ailleurs, l’usine de la marque Fiat verra son lancement, prochainement, en Algérie. La firme Renault d’Oued Tlélat, à Oran, s’apprête, elle aussi, à rouvrir. 

Deux bonnes nouvelles pour le citoyen algérien souhaitant acquérir un véhicule flambant neuf. Le gouvernement vise à cet effet à améliorer le marché automobile national. Cela, en vue d’assurer un bon équilibre entre vente et sécurisation financière. Il ambitionne en outre de favoriser la productivité, la concurrence ainsi que le rendement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes