Les USA estiment à 224 les zones algériennes touristiques inexploitées

Algérie – L’ambassade des États-Unis d’Amérique (USA) dans notre pays avance un chiffre de 224 zones algériennes touristiques inexploitées, dont la superficie totale dépasserait les 56.000 hectares.

- Advertisement -

En effet, l’ambassade des USA à Alger évoque l’existence de plus de 224 zones algériennes touristiques non-exploitées, dans le pays, d’une superficie globale qui dépasserait les 56.000 hectares au sein des différentes wilayas du pays, principalement dans les régions côtières, rapporte le site El Mihwar, ce mercredi 31 mars 2021.

Dans le détail, l’organisme a indiqué que ces zones d’expansion touristique (ZET) pourront être exploitées pour la réalisation de projets dans le secteur du tourisme. Cela va permettre au pays de combler la carence enregistrée en matière d’hébergement. Mais aussi, de s’appuyer sur de nouvelles sources de revenus hors hydrocarbures.

| Lire aussi : Fermeture des frontières en Algérie : L’impact sur le tourisme en chiffres

Le foncier touristique en Algérie représente une vraie richesse. La majorité des zones à exploiter se trouve sur les régions côtières. Mais on peut également trouver des zones dans les régions montagneuses et sahariennes. De quoi donner un large choix de destination, aux touristes locaux et étrangers.

Cependant, le secteur touristique et la création de ces zones requiert inévitablement la mise en place de plans. Mais aussi d’importants moyens financiers. De ce fait, le gouvernement tente d’élaborer certains de ces plans et étudier la faisabilité d’un bon nombre de projets. Toutefois, l’association des investisseurs est plus qu’une nécessité.

| Sujet connexe : Tourisme en Algérie : Le secteur au bord du gouffre, un « plan Marshall touristique » s’impose

L’expansion et la promotion du tourisme algérien pourraient bien faire de l’Algérie une destination d’excellence. Le pays a toutes les ressources, à défaut d’une irréprochable prestation de service, une bonne gestion et de l’innovation, pour être classé sur les plateformes mondiales consacrées au tourisme.

De plus, cela représenterait même un outil important pour la relance économique du pays. L’Algérie pourra s’appuyer sur d’autres ressources hors des produits hydrocarbures. Mais aussi, de nombreux autres secteurs liés indirectement au tourisme pourront notamment s’épanouir.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes