L'Étudiant

Algérie : Chitour préconise le recours à l’enseignement en ligne pour les étudiants

0
Université Algérie coronavirus
S'abonner :

Algérie – La propagation du Coronavirus s’accélère, causant le flou quant à l’avenir de l’année universitaire 2020. A cet effet, le ministre de l’Enseignement Supérieur a appelé les enseignants et les étudiants à se tourner vers Internet afin d’assurer la continuité des cours.

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Chems Eddine Chitour, a invité tous les enseignants et étudiants, au vu des circonstances sanitaires qui marquent l’actualité du pays, à adopter l’enseignement en ligne et de participer de manière intensive afin d’assurer la continuité de l’année universitaire en cours, dans les meilleures conditions.

Ainsi, Chitour a indiqué le 24 mars dernier dans un communiqué, que « l’Algérie, comme de nombreux pays dans le monde, traverse une étape difficile, compte tenu de la pandémie causée par le Coronavirus ». Il a souligné à cet égard, l’importance de continuer à dispenser les cours aux étudiants via Internet afin d’acquérir le niveau de compétences qui leur permettra de réussir leurs examens et de valider leur année universitaire en cours, évitant au passage l’année blanche.

Dans ce sens, le ministre a prié les enseignants de se joindre au processus de mise en ligne des cours pédagogiques en rappelant leur responsabilité en tant qu’acteurs de l’enseignement supérieur, estimant qu’ils sont les plus qualifiés pour formuler le contenu des cours et de les mettre en ligne au profit des étudiants, et de les suivre afin d’évaluer le niveau de leur d’acquisition.

Quel impact du Coronavirus sur l’Université Algérienne ?

Les vacances scolaires du printemps ont été avancé d’une semaine, soit le 12 mars au lieu du 19, sous ordre du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Cette décision s’inscrit auprès de la série de mesures préventives instaurées par le gouvernement dans le cadre de la bataille nationale contre l’endiguement de la progression démesurée de la contagion du Coronavirus, à travers différentes régions du pays. La reprise des cours est censée reprendre le 04 avril prochain en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.

Jusqu’à présent toutes les activités sont en suspens. Ainsi, le ministère de l’Éducation en coordination avec une cellule spécialisée dans le suivi de l’évolution de la pandémie du Covid-19, étudie tous les scénarios possibles en cas de durabilité de la pandémie. Un plan d’urgence a donc été accordé à cet égard.

L’idée de l’année blanche a été formellement interdite par le Premier ministre, quitte à prolonger les vacances accordées le 12 mars et à comptabiliser seulement les deux premiers trimestres de l’année scolaire afin de permettre aux élèves de passer au niveau suivant. Il sera de même pour les classes d’examens de 5e et de BEM. Cette catégorie sera exemptée des examens et la moyenne des deux premiers trimestres représentera leur carte de passage au niveau supérieur.

Ce qui est différent concernant l’examen du Baccalauréat, puisque la moyenne de ce dernier est décisive pour la branche que les étudiants suivront à l’université. D’où, le report des épreuves du BAC jusqu’au mois de septembre 2020 est très probable, dans le cas où la situation de crise sanitaire persiste au-delà de ce mois puisque le mois d’avril est aux portes.

Les retraités Algériens dans le collimateur du Parlement Français

Article précédent

Internet en Algérie : L’utilisation de la bande passante en hausse à cause du confinement

Article suivant

Lire aussi

avatar
  S’abonner  
Notifier de