26.9 C
Alger
26.9 C
Alger
samedi, 15 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéL’UE pourrait re-suspendre l’ouverture des frontières avec l’Algérie

L’UE pourrait re-suspendre l’ouverture des frontières avec l’Algérie

Publié le

- Publicité -

UE – L’examen bimensuel de l’UE, a conclu que l’ouverture des frontières de l’UE devra être suspendue pour l’Algérie; qui pâtit des affres du Coronavirus. 

En effet, lors de l’assemblée tenue hier, 29 juillet 2020 à Bruxelles, les représentants de l’UE ont décidé d’exclure l’Algérie de la liste des pays « sûrs » sanitairement, en suspendant l’ouverture de ses frontières. Et ainsi restreindre la liste des pays autorisés d’accès à l’aire européenne, alors qu’un élargissement dudit listing était attendu.

De ce fait, le répertoire ou la « liste blanche » regroupe désormais que 12 pays permirent d’entrer, l’Algérie non incluse désormais; a indiqué la presse Forbes. Ainsi, l’Algérie rejoint la Serbie et le Monténégro, exclut notamment en date du 16 juillet dernier. 

- Publicité -

A ce titre, la liste comprend à présent l’Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Japon, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Maroc, Géorgie, Rwanda, Uruguay et la Chine. Effectivement, les deux voisins de l’est et de l’ouest de l’Algérie, sont les bienvenus à l’espace Schengen contrairement à l’Algérie.

Le Maroc : Un danger épidémiologique imminent pour l’UE ?

Suite à la considérable hausse des contaminations au coronavirus en Algérie, atteignant au total près de 29.200 cas; l’UE a jugé plus prudent de suspendre l’ouverture de ses frontières avec l’Algérie. Cependant, cette décision ne s’applique pas à la Tunisie et au Maroc, quoique ce dernier recense de plus en plus de cas de contagion. 

Par ailleurs, l’UE a annoncé que le Maroc est susceptible de subir le même sort que l’Algérie, et figurer sur le listing des non admis à l’espace européen; si et seulement si sa condition sanitaire poursuit sa régression en enregistrant une matrice de prolifération importante. Ceci étant dit, à l’heure actuelle la Tunisie demeure le seul pays maghrébin, à l’abri de tout éventuel rejet. 

- Publicité -

 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -