Turquie : Macron avertit Erdogan sur l’intervention militaire en Libye

Turquie – Le président français a mis en garde son homologue turc sur les conséquences de son « intervention militaire » en Libye.

Dans un échange téléphonique entre Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan daté du vendredi 03 janvier; le président français a mis en garde son homologue turc sur sa tentative d’intervention militaire en Libye pour soutenir les forces du gouvernement de Fayez Al-Sarraj (GNA); face aux troupes du maréchal Khalifa Haftar.

« Il n’y a pas de solution militaire à la crise » en Libye; a déclaré le président français Emmanuel Macron, cité par Radio France internationale (RFI). Il souligne en outre la nécessité d’éviter un « risque d’escalade » lié aux « interférences étrangères » et militaires dans le pays.

Pour rappel, le président américain Donald Trumpe avait lui aussi mis en garde Erdogan contre sa tentative d’ingérence en Libye et en Méditerranée orientale. Une intervention qui « compliquerait la situation en Libye »; avait estimé le Président des États-Unis d’Amérique.

L’Algérie reste sur ses gardes

Cette ingérence sécuritaire turque en Libye, décriée par la communauté internationale; risque d’empirer la situation dans toute la région nord Africaine et dans les pays limitrophes.

En effet, l’intervention militaire turque en Libye pourrait produire de « graves répercussions » et des « conséquences désastreuses » sur les pays partageant des frontières avec la Libye; et par corollaire, tous les pays de la région du Maghreb et du Sahel; avait expliqué le politologue algérien Abdelkader Soufi dans un entretien avec le média russe Sputnik.

Pour rappel, l’Algérie défend officiellement l’idée d’un « dialogue inclusif » en Libye comme solution pour une sortie du conflit fratricide qui déchire le pays. Elle condamne en même temps « toute tentative d’ingérence étrangère; quelle qu’elle soit, dans un souci de préservation des intérêts suprêmes du peuple libyen ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes