AccueilActualitéMaghrebUn Tunisien estime que la wilaya de Kasserine fait partie de l'Algérie...

Un Tunisien estime que la wilaya de Kasserine fait partie de l’Algérie (vidéo)

Société – Un jeune Tunisien issu de la ville de Kasserine estime que cette région fait plutôt partie de l’Algérie et non de la Tunisie. Plus de détails à ce sujet seront dévoilés dans les lignes de cette édition du mardi 27 décembre 2022.

Depuis le début de la crise sanitaire, de nombreux pays dans le monde ont été fortement impactés. Cela dit, même si certaines grandes économies ont pu se relever, d’autres peinent toujours à chercher le bout du tunnel. C’est d’ailleurs le cas de la Tunisie, en particulier la wilaya de Kasserine, qui a été marginalisée durant de nombreuses années, chose qui a poussé ce Tunisien à compter cet endroit parmi les villes de l’Algérie.

En effet, s’exprimant au micro d’une chaîne locale tunisienne, l’intervenant a expliqué qu’il ne se considère pas comme habitant de la Tunisie. Ses concitoyens et lui se disent plutôt appartenir à l’Algérie. Étant donné que la majorité des produits de première nécessité leur viennent du territoire DZ, dit-il. 

Dans ce sens, le citoyen tunisien a souligné qu’ils consomment du lait, du sucre et de l’huile tous issus de l’Algérie. Il a ajouté que tout était disponible en quantités suffisantes au niveau de ladite région du centre-ouest du pays voisin contrairement aux autres villes tunisiennes. De ce fait, il estime que cette dernière ne fait pas partie de la Tunisie. Elle ne suit, selon lui, pas la constitution de celle-ci.

Tunisie : les jeunes de Kasserine reconnaissants envers l’Algérie

Ainsi, ce Tunisien a ajouté que de nombreuses autres villes rencontrent des pénuries quant à des produits alimentaires. Cela contrairement à Kasserine où l’on peut retrouver des stocks plus que suffisants. Elles répondent, explique-t-il, aux besoins de l’ensemble des habitants. Cela dit, toutes ces marchandises leur viennent de l’Algérie et sont produites également produites là-bas, de son avis. 

En sus, le jeune intervenant a estimé que leur pays les a totalement marginalisés. D’autant plus que certaines conditions sont mises en place pour l’achat des produits locaux. Dans ce sens, il a expliqué que pour acheter du lait, il faut prendre avec six (6) boites de yaourt. Chose qui peut ne pas être à la portée de tous.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

1 COMMENTAIRE

  1. le couscous appartient au peuple Amazigh d’afrique du nord, il est millenaire . un aliment complet riche et diverifié propre a chaque region.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici