AccueilGuide VoyagesLa Tunisie complique la traversée de ses frontières avec l’Algérie

La Tunisie complique la traversée de ses frontières avec l’Algérie

Tunisie – Apprenez, ce 1er décembre 2021, pourquoi la Tunisie décide d’imposer des mesures drastiques compliquant la traversée de ses frontières aux voyageurs provenant notamment d’Algérie. 

Quand un nouveau variant de la Covid-19 frappe à la porte, les restrictions aux frontières, comme celles séparant l’Algérie de la Tunisie, deviennent inévitables rendant leur traversée de plus en plus complexe. Cela afin d’amenuiser sa propagation. Ainsi, la Tunisie durcit les conditions d’accès à son territoire pour les Algériens, ainsi que pour toute autre nationalité. Cette initiative intervient pour faire face à la nouvelle souche mutée, Omicron.

En effet, depuis la détection de Omicron en Afrique du sud, et l’affirmation de l’OMS, le monde est en effervescence. Par conséquent, recourir à la fermeture des frontières, ou encore la réduction du nombre de vols vers les pays d’Afrique s’inscrit parmi les mesures d’urgence adoptées par certains pays. Néanmoins, le gouvernement tunisien opte pour d’autres précautions, selon Liberté.

La Tunisie impose de nouvelles restrictions aux voyageurs

Ayant été lourdement impactée par les répercussions de la pandémie, la Tunisie décide de relancer son tourisme avec l’Algérie. C’est dans le but de se relever de la crise économique à laquelle notre pays voisin fait face. Cependant, un nouveau variant du coronavirus, Omicron, surgit une fois de plus.

Malheureusement, le retour au calme n’a pas duré longtemps. Tandis que les tunisiens s’organisent pour garantir un accueil sans risques aux touristes algériens, Omicron s’incruste. De ce fait, le ministre de la Santé tunisien a appelé les autorités concernées à mettre en place de nouvelles mesures d’entrées en Tunisie. C’est donc à compter d’aujourd’hui.

En résumé, aucun voyageur ne sera autorisé d’entrée sans être vacciné. Cela concerne toute personne majeure. Alors, en plus du test PCR négatif de moins de 48 heures, un certificat de vaccination doit être présenté. Pour les enfants âgés de plus de 2 ans, la PCR est exigée.

Maintenant pour ceux qui ne présentent pas de schéma vaccinal, un confinement de dix (10) jours est imposé. C’est évidemment aux frais du touriste. Par ailleurs, dans le cas d’un voyage thérapeutique en Tunisie, à savoir dans le but de se soigner, on réclame une autorisation délivrée par les services spécialisés auprès du ministère tunisien de la Santé.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes