AccueilSociété et CultureFaits DiversTriste histoire d’une Algérienne en situation de handicap piégée par un repris...

Triste histoire d’une Algérienne en situation de handicap piégée par un repris de justice

Faits divers – Une jeune Algérienne en situation de handicap victime de diffamation et d’escroquerie, a été piégée par un repris de justice qui lui a promis de l’épouser, mais elle fut tourmentée par une histoire qui prend un autre tournant. Dzair Daily vous dévoile tout ci-après, dans cette édition du 11 août 2022. 

Les services de sécurité de la capitale ont procédé récemment à l’arrestation d’un jeune homme avec des précédents judiciaires. En effet, ce repris de justice a abusé d’une jeune algérienne en situation de handicap, qu’il a pigé dans cette histoire d’amour tel dans une romance, lui promettant une fin heureuse couronné par un mariage. Il s’agit de ce que rapporte le média arabophone Echorouk. 

Effectivement, l’accusé a été arrêté pour diffamation, escroquerie et abus de pouvoir sur une fille handicapée. D’autant plus que ce n’est pas sa seule victime ! Il a bel et bien dupé plusieurs filles de la même façon. À la fin de chaque idylle, le récidiviste se met à les menacer de les tuer. Cela pour pouvoir s’emparer de leurs bijoux, de leur argent et de leurs biens. 

Le mythomane s’est tout simplement contenté de les plonger dans un rêve réaliste. Et à dessiner dans leur esprit un enchaînement logique que prend toute relation amoureuse. En leur promettant « Un mariage ». À entendre ce mot, longtemps ancré dans le subconscient de ces jeunes filles, elles deviennent une proie facile pour leur prédateur.

Il ne s’est pas arrêté là ! Il leur a même inspiré confiance en demandant leurs mains de chez leurs pères. Et ce, afin de rendre la chose plus plausible, c’est ainsi qu’il prépare sa scène de crime. Ces malheureuses ont naïvement cru à ce beau scénario, qui s’est malheureusement mal terminé pour elles.

Algérie : des jeunes algériennes prises au piège par un repris de justice

Cela dit, les détails sur cette affaire ont été présentés par la cinquième chambre criminelle du Conseil judiciaire de la capitale. L’accusé, nommé Azzedine, a été appelé au tribunal de Hussein Dey. On le condamne à présent à 5 ans de prison avec une amende de 100.000 dinars.

En outre, selon la première victime, Khadidja, en situation de handicap, elle avoue avoir été escroquée par un dénommé « Ben Ali Khaled », qu’elle a rencontré sur Facebook. Dans un autre incident, une plaignante révèle que l’accusé lui a dit qu’elle souffrait de sorcellerie. Et pour se rétablir, elle devait voir quelqu’un de compétent. On lui a alors confisqué tous ses bijoux pour retirer la magie qui y réside.

Enfin, le repris de justice a tenté par la suite de lui faire avaler une drôle d’histoire. En lui disant que les djinns se sont emparés de ses bijoux. À noter, le tribunal de Rouiba a condamné ce même individu auparavant, en 2021.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes