22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
lundi, 15 juillet 2024
- Publicité -
AccueilFootLe Tribunal Arbitral du Sport (TAS) va prononcer un verdict qui entachera...

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) va prononcer un verdict qui entachera le foot algérien ?

Publié le

- Publicité -

Foot – L’univers footballistique algérien risque de se retrouver face à une lourde affaire signée Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Les curieux, ne bougez pas ! Nous vous dévoilerons tous les détails dans notre édition du dimanche 22 mai 2022.

En effet, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) fera, dans les jours à venir, une annonce de la plus haute importance concernant le foot algérien. Celle-ci porte sur des accusations proférées par l’ancien président du Conseil d’administration de l’ES Sétif, Azzedine Arab. Ledit responsable s’est alors exprimé au sujet de son exclusion du poste de président de la Ligue de football professionnel (LFP). Et cela, après que ce dernier a posé sa candidature.

Dans le détail, Azzedine Arab a été destinataire d’un refus « illégal » de la part de l’Assemblée générale élective (AGE). L’affaire est survenue suite à sa candidature pour présider l’instance de gestion du football professionnel. Le responsable a ensuite fait appel au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) basé à Lausanne, en Suisse. C’est en effet l’information que rapporte le média arabophone Awras.

- Publicité -

Dans le but d’examiner les dessous de la décision de l’AGE, Arab a désigné un avocat suisse pour superviser l’affaire. Et cela, pour la somme de 18.000 euros. De plus, le dossier présenté auprès de la susdite institution indépendante est chargé de documents démontrant l’existence d’une violation des règlements de la FAF. Lesdites preuves concernent donc la désignation du nouveau président de la LFP.

Le verdict du TAS au sujet d’Azzedine Arab est tombé

Effectivement, après que le Tribunal Arbitral du Sport a examiné le recours déposé par l’avocat d’Azzedine Arab. Le même organisme a conclu « sans peine » de l’existence d’une infraction dans le règlement. Celle-ci est alors liée à l’élection du nouveau président de la LFP. Ainsi, au cours de l’enquête, le TAS a prouvé une présence de trois (03) membres « illégitimes » n’ayant aucun lien avec la Ligue.

Ainsi, l’histoire remonte à l’époque du règne de Kheïreddine Zetchi. Ce dernier aurait donc provisoirement nommé Abdelkrim Medouar président de la LFP. À l’issue de son étude du dossier, le TAS a alors confirmé que le mandat de Medouar n’était pas conforme aux réglementations du football.

- Publicité -

Dans le cadre de cette affaire d’exclusion d’Azzedine Arab au poste de président de la LFP, le TAS prononcera prochainement son verdict. L’organisme susmentionné pourrait probablement inviter Abdelkrim Medouar à renoncer à son poste actuel. Il est susceptible d’ imposer à la FAF une sanction de 18.000 €. Soit l’équivalent de 400 millions de centimes algériens. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -