AccueilActualitéTremblement de terre : une secousse frappe dans l’est algérien

Tremblement de terre : une secousse frappe dans l’est algérien

Actualité – Le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG) a détecté, ce vendredi, un léger tremblement de terre au niveau d’une ville située à l’est algérien. Les lignes qui suivent vous dévoilent l’ensemble des détails de cette secousse tellurique ressentie. 

Il n’y a pas de dégâts majeurs signalés, et heureusement, mais le territoire algérien semble concentrer actuellement d’un bon nombre de  secousses, dont l’intensité reste, toutefois, limitée. Cette fois-ci, c’est l’est algérien qui a donc observé un léger tremblement de terre.

Celui-ci intervient trois (3) jours après le mouvement tellurique d’une magnitude de 3,0 degrés enregistrée à Tiaret, dans l’ouest de l’Algérie. Hier, une vibration sismique d’une puissance modérée a frappé l’une des villes de l’est.

C’est en effet l’information que rapporte le quotidien généraliste arabophone Ennahar. Nous la reprenons, jusque dans les moindres détails, dans la suite de cette édition du samedi 24 septembre 2022. Mettons-nous-y alors tout de suite !

Il était précisément 17 h 22 quand cet événement a eu lieu. Il s’est invité au niveau de la wilaya de Guelma. Avant que les sismologues n’affinent leurs données, quelques habitants confiaient déjà avoir ressenti un petit soubresaut, lequel aurait duré plusieurs secondes. 

Secousse à Guelma ce vendredi 23 septembre : voici tout ce qu’il faut savoir 

Dans un communiqué, le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG) a illustré l’ensemble des informations liées au frémissement de la terre qui s’est manifesté à Guelma. 

Dans le détail, l’épicentre de ce dernier a été localisé à deux kilomètres (2 km) au sud-ouest de la susdite wilaya de l’ouest de l’Algérie. Sa magnitude était de 3, 2 sur l’échelle de Richter. Il s’agit là de ce qu’a encore fait savoir l’observatoire astronomique en question, cité par la même source médiatique.

 Il convient par ailleurs de noter que ce nouvel épisode sismique fait écho aux nombreuses secousses enregistrées au cours du mois courant, dont celle du 16 septembre. Celle qui avait secoué justement la ville suscitée. D’une magnitude de 4, 0 degrés, son épicentre avait effectivement été situé à sept kilomètres (7 Km) au nord-est de Guelma.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes