AccueilActualitéAlgérieTremblement de terre en Algérie : Deux Secousses à Skikda

Tremblement de terre en Algérie : Deux Secousses à Skikda

Algérie – Un tremblement de terre est ressenti à Skikda plus précisément à El Harrouche, aujourd’hui, dimanche 22 novembre. 

En effet, deux nouvelles secousses (tremblement de terre) ont été ressenties dans la matinée de ce dimanche 22 novembre au nord-est de l’Algérie et plus précisément dans la wilaya de Skikda, à El Harrouche.

Selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (le CRAAG) ; le tremblement de terre, survenu 04h53 du matin, a été enregistré à une magnitude de 5.2 sur l’échelle de Richter. Quant à celui de 06h17, il a été enregistré à une magnitude de 3.9 sur l’échelle de Richter ; localisé à 12 km au sud ouest de la commune El Harrouche dans la wilaya de Skikda.

Selon le communiqué de la protection civile, pour le moment, aucune perte humaine n’a été entregistrée. Selon ce dernier, le tremblement de terre a été ressenti à Constantine, Jijel et Guelma.

Tremblements de terre en Algérie : Un expert évoque les risques majeurs

Alors que la récente activité sismique, qui a frappé plusieurs régions du centre et de l’est du pays; durant ces dernières semaines inquiètent plus d’un; notamment les citoyens qui habitent dans les environs des noyaux à risques; le professeur Abdelkrim Chelghoum, président du Club des risques majeurs s’est exprimé, au sujet des tremblements de terre enregistrés dernièrement en Algérie.

S’agissant des deux tremblements de terre enregistrés à Mila, ou celui de Tipaza ou bien celui enregistré à Blida; avec une moyenne de 4 degrés sur l’échelle de Richter; cela représente « d’un point de vue scientifique et technique, une activité sismique ordinaire, voire normale », a déclaré Chelghoum au site web de la télévision algérienne; selon ce qu’a rapporté le média francophone, Algérie 360.

« La position géographique de l’Algérie, notamment sur la rive méditerranéenne, la rend plus exposée aux secousses telluriques et à d’autres dangers naturels; tels que les inondations et les incendies »; a expliqué le professeur. Cependant, l’on déduit que les conditions géographiques de notre pays; imposent l’élaboration d’études techniques; assez précises afin de trouver des solutions urgentes pour protéger les vies et les biens des citoyens.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes