AccueilActualitéAlgérieTrafic d'or en Algérie : l'APOCE poursuit en justice les vendeurs

Trafic d’or en Algérie : l’APOCE poursuit en justice les vendeurs

Algérie – L’Organisation algérienne de protection des consommateurs (APOCE) a annoncé que les vendeurs d’or coupables de trafic seront poursuivis en justice. Ne ratez pas la suite de ces lignes du 23 décembre pour tout savoir à ce propos.

En effet, les vendeurs d’or en Algérie qui se seront accusés de trafic seront poursuivis en justice, a déclaré l’APOCE. L’organisation a également indiqué que le nombre de ces trafiquants était élevé. Cet état de fait a été mis en lumière après la vérification d’échantillons issus de plusieurs wilayas du pays. 

Dans le détail, l’Organisation a procédé à un examen physique des bijoux. Les résultats de cette enquête indiquent qu’un grand pourcentage de bijoutiers vendent de l’or frelaté. L’APOCE a indiqué que ce phénomène prend beaucoup d’ampleur en Algérie, raison pour laquelle elle ouvrira un laboratoire dédié à la vérification de ces bijoux.

Le président de l’APOCE, Mustapha Zebdi, avait déjà mis en lumière ce phénomène il y a quelques jours à peine. Indiquant que ces fraudes sur la qualité de l’or avaient pris des proportions dangereuses. Le grand public est désormais au courant des méfaits des fraudeurs grâce aux témoignages d’artisans et de commerçants honnêtes. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk, dans son édition d’aujourd’hui.

Fraude sur les bijoux en or : L’APOCE poursuivra en justice tous les coupables

Le nouveau laboratoire de l’APOCE contribuera à lutter contre ce phénomène. Et ce, grâce à son appareil de mesure de la qualité de l’or. Cet appareil certifié sera d’ailleurs mis à disposition des consommateurs qui pourront faire vérifier chaque bijou acheté à condition de présenter la facture. Cependant, avant de faire vérifier leurs bijoux au niveau de ce laboratoire, les citoyens devront d’abord prendre rendez-vous.

La prise des rendez-vous sera possible à compter du 18 décembre en appelant le 3311. Parallèlement, l’APOCE commencera dès la semaine prochaine à acheter des bijoux dans toute l’Algérie dans le but de les vérifier. Elle procédera systématiquement à des dépôts de plaintes pour escroquerie contre tous les commerçants dont les produits ne sont pas conformes. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici