AccueilSociété et CultureSociétéTrafic de faux visas en Algérie : un réseau de falsificateurs tombe

Trafic de faux visas en Algérie : un réseau de falsificateurs tombe

Algérie – Les éléments de la brigade économique et financière de la sûreté de la wilaya de Mostaganem ont réussi à démanteler un réseau criminel spécialisé dans le trafic de faux visas de sortie à l’étranger. Retrouvez dans les lignes qui suivent plus de détails sur cette affaire !

De nombreux jeunes algériens choisissent de quitter leur pays natal, parfois, en prenant des risques inconsidérés. En effet, cette envie ardente, développée chez beaucoup de jeunes, de s’établir dans l’autre côté de la Méditerranée, provoque l’éclosion de plusieurs méthodes illégales. Dernière en date : le trafic de faux visas en Algérie.   

Pour certains, tout peut s’acheter à condition de bien mettre la main dans la poche. Le trafic des documents et la falsification des papiers est, hélas, un phénomène  qui ne cesse de prendre de l’ampleur au sein de la société algérienne. 

Dans le cadre de lutte contre le trafic et la falsification de faux documents, dont les visas, la brigade économique et financière déploie des efforts. De ce fait, les éléments du susdit établissement public ont procédé au démantèlement d’un réseau criminel. Ce dernier est spécialisé dans la falsification de visas de sortie à l’étranger. 

C’est en tout cas ce qu’a indiqué, vendredi dernier, un communiqué de la cellule de communication et d’information de la Sûreté de la wilaya de Mostaganem, au nord-ouest de l’Algérie. On vous en dit davantage dans la deuxième partie de cette nouvelle édition du dimanche 30 octobre 2022. 

Réseau de trafic de faux passeports à Mostaganem : plus de détails sur l’affaire 

Comme cité plus haut, la brigade économique et financière de la Sûreté de Mostaganem a réussi à démanteler un réseau criminel. Celui-ci est donc spécialisé dans la fraude et le trafic de visas étrangers pour les Algériens. Cette opération est intervenue lors d’un contrôle d’une traversée à destination du port de Valence, en Espagne.

Dans le détails, le passeport d’un ressortissant algérien portant un visa Schengen a suscité le doute des contrôleurs. Suite à une longue investigation avec le suspect, ce dernier finit par avouer qu’il avait acheté le visa en question. Par ailleurs, une enquête a été ouverte sur cette affaire, en coordination avec le tribunal d’Oued Rhiou, à Relizane. 

La brigade a alors procédé à l’arrestation de deux individus. En plus d’une perquisition à leurs domiciles. Elle a abouti à la saisie de six passeports mentionnant des visas de sortie à l’étranger. Les mêmes services sont en outre parvenus à mettre la main sur une somme de 150 euros.

En plus de plusieurs documents et du matériel de contrefaçon. Une procédure judiciaire à l’encontre des suspects, âgés entre 28 et 37 ans, est ouverte. Il est à noter que ces derniers ont récemment été présentés devant le tribunal de Mostaganem. Il s’agit là de ce que mentionne encore le document susvisé. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes