TPMP : « Benzema est Algérien, il a choisi la France pour l’argent », estime Jean Messiha

France – Avant même que l’encre ne sèche sur la convocation faite par Didier Deschamps, Jean Messiha s’est clairement positionné, sur le plateau de TPMP,  contre l’arrivée de Karim Benzema dans l’équipe de France, puisque le Franco-Algérien aurait voulu l’intégrer que pour remplir son porte-monnaie, explique-t-il.    

Il était l’un des Bleus. Ce verbe « être » conjugué pendant cinq (05) entières années à l’imparfait a pesé lourdement sur de nombreux de fans. Si ceux-ci se réjouissent à présent de voir l’attaquant du Real Madrid sous les couleurs de la sélection française une nouvelle fois, le membre du Rassemblement National, n’en est guère gai. Jean Messiha a laissé parler sa frustration contre l’arrivée de l’Algérien Benzema dans l’équipe de France.

En effet, le polémiste français n’a pas lésiné sur ses mots pour expliquer son mécontentement à cet égard sur le plateau de TPMP, hier. En préambule, Jean Messiha a tenu à reconnaître les talents footballistiques de Benzema, qui brille de mille feux au sein du club espagnol. Ce qui le gêne, avoue-t-il ouvertement, c’est le fait de voir le Franco-Algérien présenter l’équipe de France en Europe et à l’étranger. 

L’ADN et le cœur algériens de Benzema dérangent-ils Jean Messiha ? 

Une équipe doit rassembler seulement les personnes qui incarnent la France, explique Messiha. Pour consolider son fusil d’épaule, le polémiste est alors remonté dans le temps. En 2006, raconte-t-il devant le petit écran, Karim Benzema a indiqué que son pays est l’Algérie. Il a toujours, ajoute-t-il, voulu jouer sous le maillot des Verts. 

Benzema « nous dit qu’il aurait volontiers joué en Algérie, mais que sportivement. Comprenez, pour une histoire d’argent, il préfère jouer en France », s’insurge-t-il. Aux yeux de Jean Messiha, Karim Benzema aurait accepté de rejoindre une nouvelle fois la sélection française pour satisfaire ses poches. 

Le Franco-Algérien « ne chante pas la Marseillaise », s’insurge encore Messiha. Encore plus « dévoyé » selon lui, un Benzema qui ne prononce pas les paroles de l’hymne national de la France, ne devrait pas rejoindre le rectangle vert sous ses couleurs. Pour illustrer au mieux son point de vue, Jean Messiha renverse la table et change alors les règles du jeu. 

Il se demande si l’équipe algérienne pourrait accepter un joueur qui ne chante pas l’hymne national de l’Algérie. Sans tarder, Jean Messiha qui n’attend visiblement pas de réplique, s’autorépond. Il estime alors que les Algériens refuseront catégoriquement un tel footballeur. Avant de conclure, Messiha affiche ses couleurs. Sur ce, « je ne vois pas pourquoi la France devrait céder à cela », conclut-il. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes