Total Algérie explique la différence entre l’huile de voiture d’origine et celle contrefaite

Automobile – Afin de distinguer entre l’huile contrefaite et celle d’origine, Total Algérie précise les différences. On vous dit tout, ce 22 décembre 2021.

Pour faire face au fléau de la fraude dans la commercialisation des lubrifiants, à savoir l’huile pour voitures en Algérie, le directeur de Total Algérie Stéphane Talleneau a affirmé que Total a mis en place une technologie pour sécuriser ses huiles. Celles fabriquées en Algérie contre toute éventuelle contrefaçon. Le média spécialisé Sayarat Live rapporte l’information.

Donc, dans le but d’offrir aux clients de Total Algérie des huiles d’origine, on a fabriqué des seaux qui portent au fond un numéro de série de la date. Mais également, du lieu et de la quantité d’huile contenue. De plus, on a sécurisé le seau avec un couvercle étanche qui ne s’ouvre qu’une seule fois.

En outre, le responsable a annoncé que l’usine Total Algérie située à Oran était entrée dans la phase de production. Et ce, selon des technologies de pointe dans le domaine de la production d’huiles pour véhicules légers et lourds et engins de travaux publics.

Dans ce sillage, il a souligné que le taux d’intégration locale avec lequel l’usine a démarré est estimé à 70 %. Celui-ci a permis la création de 20 sociétés de manutention algériennes. Ces derniers produisent tous les accessoires pour la fabrication et la commercialisation des lubrifiants.

Total Algérie : plus de détails sur la commercialisation des huiles d’origine pour les voitures

Dans cette optique, le directeur Talleneau parie sur la baisse des prix des différents types d’huiles de la marque Total commercialisées en Algérie. Cela à travers l’usine installée à Oran. Donc ce sera avec la même qualité et les mêmes caractéristiques que les huiles produites en Europe. Notamment, après l’augmentation significative du prix des différents types d’huiles importées.

D’autre part, l’intervenant a mis en emphase la nécessité d’arrêter l’importation de lubrifiants de l’étranger. Car, il ajoute que l’usine de Total Oran vise à atteindre l’autosuffisance pour le marché local. En s’orientant vers l’exportation pour cibler de nombreux pays africains et arabes. Ainsi, il déclare que la capacité de production annuelle de cette première plate-forme industrielle Total du genre en Algérie est estimée à 40 mille tonnes d’huile annuellement.

Mieux encore, il indique la possibilité d’étendre ses capacités de production à 100 mille tonnes. Ce qui représente plus de 50 % du volume des importations algériennes. Un tel chiffre est proche de la demande du marché algérien. Ce dernier est estimé à 125.000 tonnes par an.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes