AccueilActualitéTitularisation des enseignants contractuels en Algérie : le ministère dévoile les conditions

Titularisation des enseignants contractuels en Algérie : le ministère dévoile les conditions

Éducation – Le ministère de l’Éducation nationale a divulgué, ce mercredi 28 décembre 2022, ses conditions pour la titularisation des enseignants contractuels en Algérie. Dzair Daily vous en dit plus à ce sujet dans les paragraphes qui suivent. 

En effet, le département ministériel d’Abdelhakim Belabed a apporté du nouveau concernant la titularisation des enseignants contractuels en Algérie. Aujourd’hui, le ministère a fait part des conditions requises chez ces professionnels de l’éducation. Cela afin qu’ils soient définitivement embauchés.  

Cette nouvelle annonce intervient en application des instructions du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Dans ce cadre, le Chef de l’État avait ordonné la titularisation immédiate de tous les enseignants et professeurs contractuels. Dont le nombre s’élève à 59.987. 

Effectivement, le premier magistrat a également exigé de finaliser ce projet au plus tard, fin février 2023. Dans ce sens, il a aussi appelé à encourager les enseignants à accomplir leur devoir professionnel à l’abri de toute exploitation.

Et ce, afin de préserver le caractère sacré de ce noble métier. Pour rappel, cette ordonnance présidentielle a été donnée lors du Conseil des ministres. Celui qui a été tenu en début du mois courant.  

Enseignants contractuels : voici les conditions d’intégration 

Ainsi, le ministère a publié une directive ministérielle conjointe précisant les modalités d’application du décret exécutif n° 22-461. Ce dernier prévoit la titularisation des enseignants et professeurs contractuels en service dans les établissements publics d’enseignement. C’est ce dont fait état le quotidien généraliste arabophone El Bilad, dans son dernier numéro. 

Dans le détail, l’enseignant doit jouir de la nationalité algérienne et de tous ses droits civiques. Il ne doit pas avoir de mentions à son bulletin de casier judiciaire incompatibles avec l’exercice du métier qu’il souhaite intégrer. De plus, il doit aussi avoir une situation régulière vis-à-vis des obligations du service national. 

Enfin, il doit remplir toutes les conditions d’âge, d’aptitude physique et mentale. Ainsi que les qualifications requises pour l’exercice de métier d’enseignant

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici