AccueilGuide VoyagesTitre de séjour France : trafic des rendez-vous sur Internet

Titre de séjour France : trafic des rendez-vous sur Internet

France – Alors que les rendez-vous pour le renouvellement de titre de séjour se font de plus en plus rares, un nouveau trafic émerge sur Internet. Dzair Daily révèle plus d’informations à ce sujet ce jeudi 8 décembre 2022. 

En France, décrocher un rendez-vous sur Internet pour déposer une demande de titre de séjour est une tâche très difficile en ce moment. Ils sont des milliers, dont de nombreux ressortissants algériens, demandeurs de ce fameux document, à vivre le calvaire. Et ce, afin d’obtenir un rendez-vous. 

En effet, la procédure toute numérique adoptée par l’administration française pour demander ou renouveler ce titre leur mène la vie dure. Cette situation est donc favorable à tous genres de trafics. Effectivement, des intermédiaires vendent désormais ces rendez-vous sur Internet.

L’émergence de ce trafic a alerté plusieurs médias français. Ces derniers se sont intéressés au sujet et réalisé des enquêtes. À ce propos, une enquête menée par France TV Info a révélé que ce trafic s’est généralisé. Selon le journal français, des centaines d’annonces sont publiées sur les réseaux sociaux. Ces escrocs proposent de vendre des créneaux illégalement. 

Titre de séjour en France : des rendez-vous proposés à 1.000 euros 

Par ailleurs, le même média est alors entré en contact avec l’un des fournisseurs de ces rendez-vous. Cet individu leur a affirmé qu’il détient plusieurs créneaux à travers toute la France. Il a expliqué qu’il utilise un logiciel qui l’alerte dès qu’un rendez-vous est disponible. Selon lui, le prix du rendez-vous peut aller de 500 à 1.000 euros.  

Face à ce blocage, de nombreux étrangers, des étudiants pour la plupart, vivant sur le sol français, se retrouvent en situation irrégulière. Cela suite aux difficultés qu’ils rencontrent pour renouveler leurs titres de séjours expirés. 

Selon le quotidien arabophone Ennahar, qui rapporte l’information, la situation a alerté également le Sénat français. Les sénateurs ont notamment pointé du doigt ce commerce parallèle. Celui qui a été causé par la rareté des rendez-vous de renouvellement de titre de séjour.    

Pour sa part, CIMADE, l’association qui défend les intérêts des étrangers en France, a estimé que le gouvernement français est responsable de ne pas sécuriser ses programmes de manière adéquate. C’est ce qui a provoqué, selon eux, l’émergence de ce trafic sur Internet.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes