« Théorie du danger » : le match Algérie – Cameroun inspire Rigobert Song à déposer sa marque

Foot – Une phrase prononcée avant le dernier match Algérie – Cameroun inspire Rigobert Song à déposer sa marque. Pour les curieux, ne bougez pas ! Dzair Daily vous en dit plus, juste ci-dessous.

Alors, qu’elle est donc cette histoire de Rigobert Song avec sa marque ? Et surtout, qu’elle est sa relation avec l’Algérie ? Tout le monde s’en souvient ! Le 29 mars dernier, l’Équipe d’Algérie s’est inclinée face au Cameroun au stade Mustapha-Tchaker à Blida avec un score d’un (01) but à deux (02). 

Laissant ainsi les portes ouvertes aux Lions Indomptables pour la Coupe du monde 2023 qui aura lieu, en novembre prochain, au Qatar. Cependant, le sujet qui nous intéresse aujourd’hui n’a pas de relation directe avec le football. Il s’agit, en fait, d’une information qui relaterait que le sélectionneur national camerounais aurait déposé sa propre marque. 

Celle-ci a une relation avec le dernier match qu’ont disputé les Fennecs contre les Camerounais. Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à ce propos. 

Voici l’histoire de « Théorie du danger », la marque de Rigobert Song

Pour ceux qui ont la mémoire courte, l’ancien international camerounais Rigobert Song a prononcé, juste avant le match barrage Algérie – Cameroun, une phrase forte de sens et pleine de sagesse. Le coach a ainsi déclaré : « Quand tu sais que tu es en danger, tu n’es plus en danger ! C’est quand tu ne sais pas que tu es en danger, que tu es en danger. C’est de cela qu’il s’agit ».

Une formule qui est devenue virale sur les réseaux sociaux. En effet, ces propos du coach des Lions Indomptables a fait le tour de la Toile. Ayant pris conscience de l’ampleur qu’a prise cette phrase et surtout du gain qu’elle pourrait lui rapporter, Rigobert Song a voulu l’a protégé. Et ce, en la déposant auprès de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI). Ce n’est pas tout ! 

L’ancien défenseur de Lens s’est également rendu à la Société Civile des Droits de la Littérature et des Arts Dramatiques (SOCILADRA). Une démarche qui a permis d’assurer les droits exclusifs de cette phrase. Sachant que « ces expressions sont protégées par des droits d’auteur. Pour être utilisées à des fins publicitaires, il faut une autorisation », précise le magazine CFOOT MAG sur Twitter.

On précisera, entre autres, que cette marque a été déposée pour « les produits de la classe 25 ». C’est-à-dire, tout ce qui concerne les « vêtements pour la pratique du sport ». Cette marque concerne également « les services de la classe 35 ». En d’autres termes, les « publicités ». C’est en tout cas ce que rapporte le site spécialisé Africa Top Sports.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes