AccueilÉconomieAutomobileTaxi rose dédié aux femmes en Algérie : Les raisons de la...

Taxi rose dédié aux femmes en Algérie : Les raisons de la suspension

Algérie – Après un peu plus d’une semaine d’activité, le service de taxi rose dédié aux femmes à Blida a été interrompu pour une raison bien particulière, on vous présente ci-dessus le principal motif de la suspension. 

En effet, après quelques jours seulement de son lancement, le nouveau service de taxi rose dédié aux femmes en Algérie a été sujet à une suspension. Cela par ordre de la direction des transports de la wilaya de Blida. C’est en tout cas ce que rapporte le site d’Algérie Presse Service, dans son numéro du 26 avril 2021. 

Pour plus de détails, c’est Mohand Cherif Idir, le directeur de la direction susmentionnée lui-même qui s’est exprimé à cet égard. Le responsable s’est prononcé à l’issue d’une entrevue accordée à l’APS, ce lundi 26 avril 2021. Il a déclaré lors de son entretien que la principale cause de la suspension dudit service est due à une « infraction avec la réglementation ».

Le directeur a développé ses propos en proférant que le promoteur de cette entreprise n’est pas « en possession d’une autorisation d’exploitation d’un service taxi ». Ce qui a immédiatement interpellé les parties concernées, à savoir les responsables de la direction des transports de la wilaya de Blida.

L’entrepreneur n’est pas entièrement d’accord avec la décision de la direction des transports

De son côté, le fondateur de ladite société ne comprend pas vraiment cette décision. Et pour cause, il affirme que son entreprise n’exerce pas du tout l’activité de taxi. C’est en fait une société qui loue des voitures avec chauffeur. « Ce qui n’est pas opposé au service que nous offrons », déclare l’entrepreneur pour sa défense.

Ce dernier appuie encore ses propos en proférant que les véhicules de son entreprise ne portent pas l’enseigne taxi. Les voitures roses sont en fait munies d’une plaque sur laquelle est inscrit le nom de l’entreprise, à savoir « Service Moov ». Un peu plus loin, le promoteur ajoute que « Nos véhicules ne se trouvent pas à la station de taxis, ni même aux places réservées aux taxis ». C’est ce dont a fait état la source sus-citée. 

Tout n’est pas complètement perdu, car le fondateur de « Service Moov » va bénéficier de l’aide de l’État

Voyant que le projet est très ambitieux ; les services de la wilaya et de la direction des transports ont décidé d’agir. Ils ont donc pris la décision d’aider le jeune entrepreneur qui a probablement été victime de son inexpérience.

Suite à la décision de suspendre son activité, le concerné a été reçu auprès des services susmentionnés. Cela afin de régulariser sa situation pour qu’il puisse reprendre l’activité de son entreprise de transport. Le fondateur de « Service Moov » a de ce fait été invité à présenter un dossier concernant cette affaire.

Il pourrait de cette manière bénéficier d’une autorisation exceptionnelle ; « vu que les autorisations d’exploitation du service taxi sont gelées depuis le 10 décembre 2010 ». C’est également ce dont nous informe la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes