Devise Algérie

Taux de change : Le dollar enregistre un record face au dinar sur le marché officiel

0
taux change dollar dinar
S'abonner :

Algérie – Le taux de change officiel du dollar grimpe sur le marché interbancaire en Algérie, réalisant ainsi un nouveau record devant la monnaie nationale, le dinar, qui poursuit son recul, dans un contexte sanitaire et économique périlleux, face à l’avancée des devises étrangères.

La devise étasunienne, le dollar, marque un nouveau record historique devant le dinar algérien sur le marché officiel dont les taux de change sont régis par la Banque d’Algérie (BA). La monnaie nationale continue de cette manière de s’enfoncer dans les abysses ; à cause des effets macabres ; qui résultent d’une conjugaison de deux éléments néfastes.

Il s’agit, d’une part, de l’effondrement des prix du pétrole ; sur le marché international des hydrocarbures. D’autre part, il est question de la crise sanitaire induite dans notre pays ; et à l’échelle mondiale, par la pandémie du coronavirus, Covid-19 ; mettant à rude épreuve le fonctionnement de la machine productive.  

Alors, dans les cotations officielles de la Banque centrale d’Algérie (BCA), une unité de la monnaie forte américaine se vend à 135,29 DA ; tandis que la semaine passée, 1 $ était à 134,56 DA. C’est de cette façon que la devise de l’Oncle Sam porte un énième coup étourdissant à un dinar ; qui a déjà entamé une démarche trébuchante dès le début de l’année 2020.

Quid de l’euro ?

L’euro, quant à lui, a atteint la barre des 158 DA à la vente la semaine dernière. En revanche, cette semaine, la monnaie unique européenne redescend à 157,67 DA. Le dinar ne cesse ainsi de « se faire petit », chez la Banque d’Algérie ; certifiant par là sa tendance à la baisse. Par ailleurs, hausser la valeur du dinar sur le marché officiel est inenvisageable pour l’heure.

Cela est justifié par l’économie qui va mal. Alors tant que les fondamentaux de celle-ci partent à la baisse, la valeur du dinar suit ; sur le marché interbancaire de change. C’est pour absorber le choc des turbulences d’ordre économique ; à l’image de la chute des cours du brut.

« Les interventions de la Banque d’Algérie sur ce marché [réguler le taux de change du dinar, ndlr] s’inscrivent dans cet objectif stratégique » d’atténuation de l’ampleur des effets susmentionnés ; explique le quotidien national Liberté ; dans son édition de ce 29 septembre ; citant une des notes de conjonctures que publient régulièrement la BA ; depuis 5 ans maintenant. 

Article recommandé :  Fermeture des frontières en Algérie : Les devises régressent face au Dinar

Une Algérienne se fait vacciner contre le Coronavirus : Voici les résultats

Article précédent

Frontières – Algérie : Reprise des vols … Le point sur la situation

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.