Suspension de la prière du vendredi en Algérie : le Conseil national des imams s’exprime

Algérie – Le Conseil national des imams et des employés du secteur des Affaires religieuses et des Wakfs a mis en garde contre la décision de suspendre la prière du vendredi. Dzair Daily vous révèle plus à ce sujet, ce 07 août 2021.

En effet, suite à la décision de suspension de la prière du vendredi prise par le wali de Saïda en Algérie, la polémique bat son plein et le Conseil national des imams et des employés du secteur des Affaires religieuses. Dès lors, ces deux derniers ont mis en garde le reste des wilayas de suivre cette tendance. Notamment, ajoute-t-il, qu’une telle décision entraînerait une perturbation des rituels sans document juridique suffisant.

C’est en tout cas ce qu’a relaté Echorouk. Dans le détail, le Conseil national des imams a critiqué aujourd’hui, samedi, dans un communiqué, la décision du wali de Saïda. Celle-ci a notamment abordé la suspension des prières du vendredi. Puisque la décision du wali a concerné le vendredi 6 août. Et ce, sans justification acceptable.

Par conséquent, le Comité national des imams déclare que la décision de suspension est injustifiée. Cela se rapporte à la situation sanitaire du reste des wilayas du pays. C’est pourquoi, ce même comité a demandé au Premier ministre et au ministre des Affaires religieuses d’ouvrir une enquête. D’autant plus à demander des comptes aux responsables.

La suspension des prières se fait par une fatwa et non une décision administrative ?

Par ailleurs, le Comité des imams a également demandé à la Commission interministérielle de la Fatwa de publier une déclaration sur la décision de suspension mentionnée auparavant.

Dans ce sillage, le Conseil national des imams a soulevé un certain nombre de questions, notamment la question de l’interdiction des prières dans les mosquées. Et ce, malgré leur respect du protocole sanitaire à l’image du reste des wilayas. Les imams demandent aussi pourquoi le wali n’a pas suspendu les autres activités.

Il est utile donc de souligner que le wali de Saïda a décidé d’empêcher les prières du vendredi, en raison de la mesure du confinement partiel. Ce qui est approuvé par le gouvernement suite au rebondissement de la Covid-19 en Algérie.

La décision signée par le wali de Saïda, Saïd Sayoud, est intervenue le jeudi 5 août et se compose de cinq articles. Alors le responsable indique dans le premier article que les prières du vendredi seront suspendues. Et ce, dans toutes les mosquées de Saïda. Ceci a concerné notamment le 06 de ce mois-ci.

Le sort de la suspension des prières du vendredi dans les mosquées en Algérie n’est pas encore tranchée. Le verdict sera révélé prochainement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes