Startups en Algérie : un nouveau mode de financement est trouvé

Algérie – Le fonds national de financement des startups a dévoilé un nouveau mode de financement en Algérie. Dzair Daily rapporte pour vous plus de détails à ce propos dans l’édition d’aujourd’hui, mercredi 24 août 2022.  

Le fonds national de financement des startups ou Algerian Startup Fund a révélé, ce mardi, un nouveau mode de financement en Algérie. En effet, cet établissement a annoncé la signature d’une convention pour l’exploitation des fonds d’investissements des wilayas. Il s’agit là de ce qu’a publié le ministre délégué auprès du Premier Ministre, chargé de l’Économie de la connaissance et des Startups, Yacine Oualid, sur sa page Facebook. 

startups algérie mode financement

Dans le détail, le fonds algérien des startups a signé un accord avec la Direction générale du Trésor et la gestion comptable des opérations financières de l’État. Et ce, en vue d’exploiter les fonds d’investissement des wilayas au profit des jeunes entrepreneurs. Par ailleurs, la valeur de ces fonds s’élève à 58 milliards de dinars algériens. Soit, 1 milliard de dinars pour chaque wilaya.

C’est en tout cas ce qu’a déclaré le nouveau directeur du fonds algérien des startups, Okba Hanachi. Cela, dans le cadre du plan d’action du gouvernement. Plus encore, ce responsable a souligné que ces fonds seront mis à disposition des porteurs de projets. Et ce, avec des financements pouvant aller jusqu’à 150 millions DA par projet.

Fonds algérien des startups (ASF) : plus de détails

Selon les précisions du communiqué, cette nouvelle étape est la première de son genre en Algérie. En effet, elle représente un booster pour l’écosystème entrepreneurial et l’innovation en Algérie. Il convient de rappeler qu’en octobre 2020 le Président de la République avait annoncé la création du Fonds Algérien de Financement des Startups. 

Et ce, lors de la première édition d’Algeria Disrupt. Cela, afin de permettre aux entrepreneurs innovants de créer leurs entreprises. Loin des entraves bureaucratiques des mécanismes de financement traditionnels. Tout en adoptant le mécanisme du capital-risque comme nouvelle approche.

Cela, dans le but de financer les startups. Plus encore, depuis sa création, l’ASF a financé des dizaines de projets, précise le même communiqué. Effectivement, le capital de cet établissement s’élève à 1,2 milliard de dinars algériens. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes