AccueilÉconomieDevise AlgérieSquare des devises (euro - dollar) en Algérie : ce que prévoit...

Square des devises (euro – dollar) en Algérie : ce que prévoit la loi pour l’éradiquer

Algérie – Voici ce que prévoit la loi pour mettre fin au phénomène du marché noir des devises (euro – dollar), communément appelé Square en Algérie. Dzair Daily vous en dit un peu plus sur ce sujet majeur dans ce numéro du lundi 19 décembre 2022.

En effet, le marché noir des devises alimente, depuis quelque temps, les interrogations des spécialistes du domaine. Notamment au sujet de l’organisation et de la réglementation des opérations de change effectuées sur place. Pour ce fait, la loi prévoit de mettre fin au marché du Square des devises (euro – dollar) en Algérie.

Effectivement, le marché parallèle des devises en Algérie est devenu le champ de vision du Gouvernement. Leur but consiste alors à éradiquer le Square et par la suite à réinjecter les devises vers des canaux officiels. Pour ce faire, le nouveau projet de loi sur la monnaie et le crédit prévoit de créer des bureaux de change en Algérie. Une initiative qui sera, rapporte Echorouk, prochainement proposée au Conseil des ministres.

Alors que le projet a déjà été proposé par des experts, le dossier relatif à la création des guichets de change des devises étrangères a été remis sur la table. Une stratégie qui pourrait réjouir aussi bien les cambistes que les citoyens. D’autant plus que cela permettrait d’assurer la traçabilité, la transparence et le contrôle des transactions effectuées.

Quel avenir pour le marché des devises en Algérie ? Un expert répond

En effet, intervenant sur la chaîne Echorouk News TV, l’expert économique, Abderrahmane Aya s’est penché sur le dossier des bureaux de change. Dans sa déclaration, l’intervenant a révélé que la création des canaux officiels permettrait au Gouvernement de superviser ses fonds. Il s’agit, selon lui, d’un point stratégique qui offrirait à l’économie nationale un développement et une amélioration considérable.

De son côté, le vice-président de l’Assemblée populaire communale (APC), Allal Bouteldja s’est exprimé à ce sujet. Le responsable a alors rejoint l’économiste en affirmant que cette stratégie vise à contrôler la monnaie étrangère. Ainsi, qu’à injecter les devises (euro – dollar) vers les banques officielles.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici