20.7 C
Alger
20.7 C
Alger
mardi, 25 juin 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureFaits DiversSquare : Un Algérien se fait voler 30.000 euros qu'il allait convertir...

Square : Un Algérien se fait voler 30.000 euros qu’il allait convertir en dinar

Publié le

- Publicité -

Algérie – Trois individus, dont une femme, appartenant à un réseau criminel, ont été arrêtés par les services de police de la wilaya de Jijel pour l’escroquerie et le vol de 30.000 euros censés être échangés contre une somme en dinar algérien sur le marché parallèle (square).

C’est à la suite d’une plainte, déposée par la victime de ce vol, qui croyait accomplir une conversion de sa devise sur la sphère informelle (square) en dinar algérien, que l’enquête a été menée. Celle-ci a conduit à l’arrestation, ce mardi 30 mars 2021, les trois personnes impliquées dans le vol d’argent d’une valeur de 30.000 euros. Cela s’est passé dans la wilaya de Jijel, rapporte le quotidien arabophone Echorouk.

La catégorie d’âge des auteurs de ce crime oscille entre 26 et 58 ans. Ils ont donc dérobé la somme à la victime qui avait l’intention de la remettre, en échange de la monnaie nationale. C’était ce ça l’objet d’un accord passé au préalable entre lui et ses agresseurs. Néanmoins, le présumé voleur a pris la fuite à bord d’un véhicule conduit par un complice, vers une destination inconnue.

- Publicité -

| Lire aussi : Algérie : Des billets de 2.000 dinars contrefaits en circulation

Après investigations, les unités de la sûreté nationale ont réussi à arrêter les trois personnes qui étaient à l’œuvre. Ces dernières étaient éparpillées sur différents quartiers de la ville et même en dehors de celle-ci. Dans le même contexte, un montant en devise étrangère, estimé à plusieurs milliers d’euros a été récupéré.

Les éléments de la police ont saisi aussi le véhicule utilisé pour commettre l’acte de vol. Les trois malfaiteurs ont par la suite été présentés devant les autorités judiciaires de la wilaya de Jijel. Inculpés pour vol et escroquerie, deux condamnés sont placés dans l’établissement pénitentiaire de la wilaya. La troisième personne, la femme en l’occurrence, s’est vue placée sous contrôle judiciaire.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -