Énergie

Sonatrach/Lukoil : L’Algérie s’associe à la Russie dans l’exploration pétrolière

0
algérie russie pétrole
S'abonner :

Algérie/Russie – La compagnie nationale Sonatrach vient d’annoncer la signature d’un mémorandum d’entente (MoU) avec le géant russe du pétrole, Lukoil. Une opportunité pour le groupe pétro-gazier national de se projeter vers des discussions fructueuses sur l’exploration et la production futures des hydrocarbures.

En effet, selon un communiqué rendu public ce 04 mai, à travers le site officiel de la compagnie nationale pétrolière et gazière, le groupe Sonatrach projette des investissements conjoints en Algérie et à l’étranger avec le major et plus grand producteur russe de pétrole Lukoil.

Ainsi, les deux groupes ont procédé à la signature d’un mémorandum d’entente (MoU) dans le but d’engager des discussions centrées sur l’exploration et la production des hydrocarbures en Algérie et à l’étranger. « Les discussions ont été engager en vu d’identifier les possibilités d’investir conjointement dans des opérations d’exploration et de production d’hydrocarbures en Algérie »; peut-on lire dans le communiqué.

Il est mentionné dans le même document que ce mémorandum intervient suite à la promulgation de la nouvelle Loi Algérienne sur les hydrocarbures, et « qu’il couvre également l’examen des opportunités d’exploration et de production à l’international », a souligné le groupe pétro-gazier public algérien dans son communiqué.

Par ailleurs, Sonatrack a rappelé dans son point presse, que « Lukoil est l’une des plus grandes sociétés pétrolières et gazières cotées en bourse et intégrées verticalement au monde, représentant plus de 2% de la production mondiale de pétrole et environ 1% des réserves prouvées d’hydrocarbures ».

Sonatrach enchaîne les partenariats et attire les majors des hydrocarbures

La législation des hydrocarbures nouvellement adoptée a commencé à démontrer des interactions positives. Il s’agit notamment de la nouvelle loi sur les hydrocarbures qui a été mise en place et adoptée à l’unanimité parlementaire, le 14 novembre 2019, et est entrée en vigueur en janvier 2020. 

Il est utile de rappeler que la nouvelle loi sur les hydrocarbures a maintenu la règle 51/49 et le monopole de Sonatrach sur l’activité de transport par canalisation; et a réduit de plus de 20% la pression fiscale supportée par la société nationale d’hydrocarbures et ses partenaires, la portant de 85% à 60-65%.

Cependant, malgré le maintien de la fameuse loi 51/49, Sonatrach a réussi à signer plusieurs partenariats avec les géants du domaine à l’international. On retrouve notamment la signature d’un mémorandum d’entente avec la compagnie ExxonMobil; annoncé par Sonatrach le 20 avril dernier

Alors que seulement quelques jours auparavant, à savoir le 16 du même mois, le groupe pétro-gazier national avait annoncé la signature de deux autres partenariats avec l’imposante compagnie russe Zarubezhneft et le major turque Türkiye Anonim Ortakliôi Petrolleri. Un mois auparavant, vers la mi-mars, la compagnie nationale avait également signé un MoU avec la compagnie pétrolière américaine Chevron.

Article recommandé :  Énergies renouvelables en Algérie : Partenariat Sonatrach/Sonelgaz, ce qu'il faut savoir

Hausse du SMIC et abolition de l’IRG en Algérie : Ce que disent les experts

Article précédent

Voyageurs Algériens : Vers la hausse des prix des billets d’avion de 50%

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires