AccueilActualitéAlgérieSommet arabe : ce qu’il faut retenir de la « Déclaration d’Alger...

Sommet arabe : ce qu’il faut retenir de la « Déclaration d’Alger »

Algérie – Ayant tiré à sa fin, la 31e session du Sommet arabe d’Alger a été clôturée par la Déclaration d’Alger. Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à découvrir tous les détails dans ce numéro du 3 novembre 2022. 

Ainsi, les travaux du Sommet arabe qui s’est tenu à Alger s’achèvent par un questionnement de la Déclaration d’Alger ayant contenu divers points. À l’issue des travaux de la 31e session du Sommet, les participants se sont mis d’accord sur un ensemble de points. De plus, ils ont mis le point sur chaque cause traitée lors de ce Sommet.

Commençons par examiner ce qui a été convenu quant à la cause palestinienne. En effet, les participants ont salué la signature de la Déclaration d’Alger par les frères palestiniens. Sachant que cette dernière est issue de la Conférence d’unification des rangs pour l’unité nationale palestinienne. Et ce, du 11 au 13 octobre 2022 à Alger, selon El Khabar.

Tout en saluant les efforts arabes mis en place pour parvenir à une telle conclusion. À ce propos, les participants ont réaffirmé la centralité de la cause palestinienne et leur soutien. En sus de réitérer la poursuite des efforts pour protéger Al-Qods, ils ont soulevé la levée du blocus israélien imposé à la bande de Gaza. Mais ce n’est pas tout !

Les autres points majeurs retenus lors de ce Sommet  

En second lieu, s’ajoute la conjoncture qui règne dans le monde arabe. La Déclaration a souligné, à ce sujet, le renforcement de l’action arabe commune pour protéger la sécurité nationale arabe. Ainsi que le rejet de toute forme d’ingérence étrangère dans les affaires internes des pays arabes. Dans ce sens, les participants ont exprimé leur soutien au Gouvernement légitime du Yémen.

Outre cela, il convient de retenir la question du renforcement et la modernisation de l’action arabe commune. En fait, ladite Déclaration précise la valorisation des suggestions constructives du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Et ce, pour l’activation du rôle de la Ligue arabe en termes de prévention et de règlement des conflits. Mais aussi l’activation de la Grande zone arabe de libre-échange (GZALE) en introduction à la création de l’Union douanière arabe.

D’autre part, El Khabar a rapporté comme 4e point les relations avec les pays du voisinage et les partenariats. Dans le détail, il s’agit de la mise au point sur la nécessité d’établir des relations saines et équilibrées. Notamment entre la communauté arabe et la communauté internationale. Quant à la situation internationale, le média a souligné la participation des pays arabes dans la définition du nouvel ordre mondial post-Covid-19 et guerre en Ukraine.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes