AccueilPolitiqueNationSommet arabe d'Alger : voici les dossiers lourds de l'événement

Sommet arabe d’Alger : voici les dossiers lourds de l’événement

Actualité – Retrouvez, dans cette édition du 31 octobre 2022, les dossiers primordiaux à discuter lors du prochain événement qu’abritera l’Algérie, le sommet arabe d’Alger en l’occurrence.

Plus qu’une journée nous sépare du lancement du grand rendez-vous visant l’unification des États arabes. S’étalant sur deux journées consécutives, à savoir le 1er et le 2 novembre prochains, la 31ème session ordinaire du Sommet arabe d’Alger se focalisera sur certains principaux dossiers.

En marge d’une conférence de presse au Centre international de presse (CIC), le représentant diplomatique d’Algérie en Égypte a fait état d’un bon nombre de points éminents qui sont inscrits à l’ordre du jour dudit événement. Dans sa déclaration reprise par l’APS, le cadre a indiqué que le menu du volet politique porte essentiellement sur un dossier particulier.

Il s’agit en effet de la réconciliation nationale palestinienne qui revêt une importance extrême au regard des autorités algériennes. Outre la cause palestinienne, Abdelhamid Chebira a souligné que l’aspect politique portera sur d’autres dossiers. C’est à l’image du dossier libyen qui bénéficiera de tout l’intérêt des États participant au vu de mettre un terme à la crise que vit ce pays.

S’agissant du dossier de la Syrie, le représentant algérien a souligné que le pays a choisi de ne pas faire son retour à ladite coopération arabe. Ce pays qui a quitté la Ligue arabe en 2011 ne prendra donc pas part au Sommet arabe d’Alger. Cela, puisque « son chef de diplomatie souhaite éviter d’éventuels différends entre les pays arabes », précise le même intervenant.

Les dossiers cruciaux du Sommet arabe d’Alger sur le plan économique

Par ailleurs, le délégué permanent de l’Algérie auprès de la Ligue arabe a abordé les principaux dossiers qui sont au menu du volet économique. Dans son allocution, Chebira a précisé que « le dossier de l’Union douanière arabe est en cours d’examen et enregistre des avancées significatives ».

Quant aux autres dossiers à traiter dans ce même aspect, le représentant algérien a indiqué la Grande zone arabe de libre-échange (GZALE) et la sécurité alimentaire. De plus, les travaux du Sommet porteront sur les partenariats entre les pays arabes, l’industrie et le développement de l’investissement entre autres, a-t-il ajouté encore.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes