AccueilPolitiqueSommet arabe d’Alger : Tebboune reçoit une distinction de taille

Sommet arabe d’Alger : Tebboune reçoit une distinction de taille

Algérie – Durant le Sommet arabe qui s’est tenu le 1er et le 2 novembre à Alger, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a reçu une distinction de taille. Dzair Daily vous invite à en savoir plus dans la suite de cette édition du 3 novembre 2022.

En effet, le président Abdelmadjid Tebboune a reçu une distinction de taille durant le Sommet arabe qui s’est tenu à Alger durant les deux derniers jours. Il s’agit de la médaille du tourisme arabe de la classe excellente. Décernée par l’Organisation arabe du tourisme. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone El Khabar.

Dans le détail, cette distinction a été remise au président algérien par le sous-secrétaire général des événements et des médias, Walid Al Hinawi. Le président a reçu la médaille à l’issue du Sommet de la Ligue des États arabes, hier soir. 

La 31ème session de la Ligue des Etats arabes a été riche en déclarations et en prises de décisions. Tous les représentants des pays participants ont eu droit à la parole durant les deux jours qu’a duré cet événement. Le président irakien, Abdel Latif Jamal Rachid a espéré que ce Sommet arabe sera un point de départ. Et ce, pour un travail en commun.

31ème Sommet arabe : ce qu’il faut retenir

Par ailleurs, la totalité des chefs d’Etats participants ont exprimé cette même opinion. À l’instar du président de Djibouti. Celui qui a assuré que le rassemblement de la Ligue arabe constitue une étape charnière dans le processus d’action arabe commune. Le même président a appelé les Libyens à entrer dans le débat afin d’assurer la paix.

D’ailleurs, les défis auxquels font face les pays arabes sont nombreux. Et la cause palestinienne a été au centre des discussions. À ce propos, le président palestinien, Mahmoud Abbas a indiqué que son pays a été lésé par la Grande-Bretagne et l’Amérique. Il a aussi affirmé que l’occupation israélienne avait commis plus de 50 massacres. Pendant et après la Nakba de 1948.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes