AccueilPolitiqueSommet arabe d'Alger : récapitulatif des déclarations des chefs d'État

Sommet arabe d’Alger : récapitulatif des déclarations des chefs d’État

Politique – Dans ce numéro d’aujourd’hui, Dzair Daily vous livre un récapitulatif des déclarations des chefs d’États au Sommet arabe d’Alger. Apprenez tout, ce mercredi 2 novembre 2022.

La 31e session de la Ligue des États arabes a eu lieu, ces 1 et 2 novembre 2022, au niveau du Centre international des conférences (CIC), situé dans la capitale de l’Algérie. Retrouvez, dans ce passage, un récapitulatif des déclarations des dirigeants, qui ont participé au Sommet arabe d’Alger. 

Au fait, au cours de la séance d’hier ainsi que celle d’aujourd’hui, chaque invité a eu droit à la parole. Ainsi, les chefs d’États, qui ont assisté à ce grandiose événement, se sont exprimés au sujet du Sommet arabe d’Alger. Parmi eux, l’homme d’État Koweïtien, Mishal Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, a affirmé que les travaux du sommet seront couronnés de succès et de réussite. 

En sus, le président de la République d’Irak, Abdel Latif Jamal Rachid, a déclaré : « Nous cherchons à faire de ce Sommet un point de départ pour le travail en commun ». Il s’agit, en effet, d’un point de vue commun pour tous les participants. De son côté, le président de Djibouti, Ismaël Omar Guelleh en l’occurrence, a mis l’accent sur le fait que cette Ligue arabe constitue une étape charnière dans le processus d’action arabe commune.

Par ailleurs, à l’occasion de la deuxième journée du Sommet arabe d’Alger, le chef d’État Djiboutien a tenu à lancer un appel à toutes les parties libyennes. Et ce, pour entrer dans un débat afin d’assurer la paix. Ajoutant que les pays arabes font toujours face à l’impact d’immenses défis. 

Sommet arabe d’Alger : tout ce qu’a été dit sur la Palestine

Effectivement, la cause palestinienne était au centre des discussions lors du Sommet arabe d’Alger. Ainsi, le président palestinien, Mahmoud Abbas en l’occurrence, a souligné : « Nous avons été lésés par la Grande-Bretagne et l’Amérique ». Tout en confirmant que l’occupation israélienne avait commis plus de 50 massacres pendant et après la Nakba de 1948 ». C’est du moins ce qu’on a appris du média Ennahar. 

D’après les déclarations du président d’Égypte, Abdel Fattah al-Sissi, ce dernier a avoué qu’il faut plutôt se concentrer sur les crises auxquelles fait face le monde arabe. En particulier, sur la question la plus prioritaire qui est la cause palestinienne. Au moment où le président mauritanien, Mohammed Ould Ghazouani, a précisé que les Palestiniens passent par une période assez difficile. Et ce, en raison de l’insistance du colonialisme sur l’expansion.

Dans son discours, l’homme d’État mauritanien a fait savoir que son pays renouvelle son engagement ferme. Celui qui consiste à chercher une solution rapide pour la cause palestinienne. Une solution qui garantira le droit de la Palestine, indépendante avec Al Qods comme capitale.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes