AccueilActualitéAlgérieVoici la somme consacrée par l'Algérie via le PLF 2023 aux projets...

Voici la somme consacrée par l’Algérie via le PLF 2023 aux projets vitaux dans les communes

Algérie – Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Brahim Merad, a dévoilé la somme consacrée à l’accomplissement des projets vitaux dans le cadre du Projet de loi de finances (PLF) 2023. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Par le biais d’un communiqué rendu public ce samedi, l’Assemblée populaire nationale (APN) a fait savoir que le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire (MICLAT) a consacré une somme importante pour l’accomplissement des plans prioritaires dans les communes. Et cela, dans le cadre de la mise en place du Projet de loi de finances (PLF) 2023 en Algérie.

Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 6 novembre 2022. En vue d’améliorer les conditions de vie des citoyens, les autorités ont prévu une enveloppe de 110 milliards de dinars. En effet, cette somme concerne également les programmes vitaux dans les zones rurales. 

Durant la présentation d’un exposé relatif à l’examen du PLF 2023, le susdit ministre a donné plus de détails à cet égard. Devant la commission des finances et du budget de l’APN, Brahim Merad a alors indiqué que le budget de fonctionnement va connaître une hausse estimée à 42.59 %. D’ailleurs, il en est de même pour le budget d’équipement du secteur centralisé (une augmentation de 41 %). 

Merrad présente les principaux axes du PLF 2023

À propos de son secteur, Brahim Merad a fait état des principaux axes sur lesquels le PLF 2023 va se focaliser. À cet effet, ledit ministre a énuméré un ensemble de priorités. On citera notamment « la rationalisation des dépenses publiques, l’amélioration du service public, la poursuite du processus de modernisation de la structure publique ». 

En plus du renforcement du rôle économique des Collectivités locales, de la révision du système fiscal et la valorisation des biens locaux produits. Merrad a également parlé de la mise en œuvre de « la stratégie nationale de l’aménagement du territoire ». Dans ce sillage, il a insisté sur l’importance de la protection des personnes et des biens des accidents. 

Et cela, en provenance de l’activité anthropique ou naturelle. Selon lui, cela ne peut pas être mis en place sans l’adoption d’une gestion efficace des catastrophes naturelles. En marge de cette rencontre, les participants ont, par ailleurs, valorisé l’apport de cette nouvelle approche au PLF 2023. Il s’agit de ce que rapporte le média francophone Algérie Eco.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes