AccueilÉconomieÉnergieLa société algérienne Sonelgaz pose le pied en Europe

La société algérienne Sonelgaz pose le pied en Europe

Énergie – Le Président directeur général (PDG) de la société algérienne Sonelgaz se prononce sur l’exportation énergétique en Europe. Si vous êtes curieux de connaître les détails, restez branchés alors. Dzair Daily vous en dit davantage à ce propos dans l’édition d’aujourd’hui, mardi 25 octobre 2022. 

En effet, le PDG de la société algérienne Sonelgaz, Mourad Adjali, a révélé du nouveau sur l’exportation de l’électricité en Europe. Et ce, lors d’une déclaration à la presse en marge de sa visite de travail dans la wilaya d’Oran. Si vous voulez connaître les détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

Dans le détail, le premier responsable du groupe énergétique a déclaré que l’Algérie prévoit l’exportation de l’électricité vers l’Europe. Cette décision intervient dans le cadre d’une convention de partenariat avec la Ligue des transporteurs d’énergie de haute tension. Il s’agit en tout cas de ce que rapporte L’Expression dans son numéro. 

Effectivement, cette convention vise les échanges d’expériences et d’informations entre les deux parties. Selon Mourad Adjali, cette commission joue un rôle très important dans l’industrie énergétique des pays du Bassin méditerranéen. Il convient de noter que ce responsable présidera une conférence le 22 novembre prochain à Alger.

Cette dernière regroupera les membres de la commission chargée du transport de l’énergie inter-méditerranéen. À savoir, l’Association des gestionnaires des réseaux de transport d’électricité méditerranéens (MED-TSO). Ainsi que le Comité maghrébin de l’électricité (COMELEC) et l’Observatoire méditerranéen de l’énergie (OME). 

Exportation d’électricité vers l’Europe : voici plus de détails

En effet, le PDG de Sonelgaz a affirmé la possibilité de l’Algérie d’exporter de l’électricité vers les pays européens, à savoir, l’Italie. Cela, après les pays voisins, la Tunisie et la Libye. Tout en soulignant que cette énergie dépasse les 25.000 mégawatts (MW) au niveau national. Selon lui, celle-ci pourrait dépasser les 30.000 MW en 2030.

Elle est donc considérée comme étant suffisante pour alimenter notre pays, a-t-il ajouté. En revanche, ce responsable a précisé que l’exportation de l’électricité vers l’Europe nécessite de grosses sommes pour financer le projet. Pour cela, il a appellé les citoyens à régler l’ensemble de leurs factures accumulées pendant la crise sanitaire. Soit un montant atteignant les 214 milliards de dinars. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes