AccueilGuide VoyagesSNTF / EMD : L’Algérie signe un partenariat avec les États-Unis d’Amérique...

SNTF / EMD : L’Algérie signe un partenariat avec les États-Unis d’Amérique pour rénover d’anciennes locomotives

Algérie – SNTF fait appel à EMD (Electro-Motive Diesel) pour la rénovation de ses anciennes locomotives, d’où la conclusion d’un partenariat entre l’Algérie et les États-Unis d’Amérique. On vous en dit plus dans cette édition du 04 octobre 2022.

Un ambitieux projet de rénovation des anciennes locomotives est sur le point de voir le jour. En effet, SNTF a organisé une réunion de travail avec une délégation d’ingénieurs du complexe américain, EMD (Electro-Motive Diesel). D’où la conclusion d’un partenariat entre SNTF d’Algérie et EMD des États-Unis d’Amérique. Cette réunion s’est tenue ce dimanche 02 octobre 2022.

Et ce, au niveau de la Direction Générale de la Société Nationale des Transports Ferroviaires. Il s’agit de ce qu’a communiqué la société sur sa page Facebook officielle, le même jour. La fabrication de locomotives diesel était l’un des points soulevés lors de la réunion présidée par le DG de l’entreprise, Karim Ayache.

Mais aussi en présence des cadres, notamment ceux de la Direction centrale de l’équipement. Cette réunion a été dédiée à l’évaluation de l’état d’avancement des travaux de rénovation de 20 anciennes locomotives diesel. Il s’agit des informations tirées du communiqué de SNTF. Vous l’aurez donc compris, c’est EMD qui supervise ce nouveau projet.

La réduction du coût d’acquisition de nouvelles locomotives   

Au cours de ladite réunion, le partenaire américain a présenté un plan détaillé des diverses étapes techniques et pratiques de la rénovation des locomotives. Il convient de souligner que celles-ci se déroulent au niveau des ateliers de Mohammadia et à la wilaya de Mascara. Mais aussi au niveau de la base principale de maintenance des locomotives de Rouiba à Alger.

Dans le cadre de la mise en service des locomotives très prochainement, le DG de SNTF a donné des instructions pour accélérer la cadence des travaux. En outre, Ayache a profité de l’occasion pour saluer les efforts consentis par les techniciens et les ingénieurs de SNTF. Notamment dans le domaine de la maintenance, de la modernisation et de la rénovation des équipements.

Mais aussi quant au transfert de la technologie et de sa maîtrise auprès de nombreux ateliers de la société. À la fin de la réunion, Ayache et la délégation américaine ont procédé à l’inspection des ateliers de Rouiba. Où le fonctionnement de la première locomotive a vu le jour par des mains algériennes compétentes et un suivi technique américain. Selon ladite source, ce projet permet la réduction des coûts d’achat des locomotives avec les mêmes spécifications de 50 %.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes