Service national en Algérie : Du nouveau pour les citoyens nés en 2001

Algérie – Les citoyens nés en 2001 ayant reçu une convocation sont tenus de satisfaire à l’obligation de la sélection médicale, a annoncé le MDN.

Le Ministère de la Défense nationale (MDN) a annoncé, ce dimanche 9 février, que les jeunes citoyens nés entre le 01 janvier et le 31 décembre 2001, sont tenus de satisfaire à l’obligation de la sélection médicale conformément à la loi 14-06 du 09 Aout 2014 relative au Service National.

Ainsi, les citoyens concernés par cet appel et ayant reçu une convocation pour le passage de leur service national, sont tenus de respecter la date indiquée sur leur convocation en se rendant au Centre ou au Bureau du Service National de rattachement munis de :

  • leur convocation,
  • une pièce d’identité,
  • un certificat de résidence,
  • un certificat de scolarité,
  • deux photos et éventuellement des pièces justifiant leur état de santé.

Les concernés qui n’ont pas reçu de convocation devront la retirer soit auprès de la commune de naissance, soit auprès du Centre ou Bureau du Service National de rattachement, précise la même source.

Le MDN a tenu à rappeler que les jeunes convoqués ont la possibilité de déposer, auprès du Centre ou du Bureau du Service National, le jour de la sélection médicale, leur demande de sursis ou de dispense pour soutien de famille.

Tout citoyen ne répondant pas à la convocation en vue de subir la sélection médicale sera déclaré apte d’office. Il perdra ainsi le droit à la demande de dispense et sera appelé à satisfaire à ses obligations avec les contingents de sa classe d’âge, indique le communiqué.

Les jeunes ne sont plus réticents face au service national

En effet, selon le colonel Fouad Belaid, membre de la direction du service national, les jeunes algériens ne sont plus réticents à effectuer leur service militaire, notamment depuis la promulgation en 2014 de la loi 14-06 relative au service national.

Pour rappel, cette mesure a réduit le service national de 18 à 12 mois, mais a également prévu la possibilité de comptabilisation du service national dans l’expérience professionnelle et le calcul de la retraite, la garantie pour le jeune de réintégrer son poste d’emploi à l’issue de la démobilisation, la hausse de la solde de l’appelé et donne la priorité dans le recrutement au sein de l’ANP à ceux qui ont effectué le service national.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes