14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
dimanche, 19 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceSéjour en France pour soins médicaux : les Algériens prioritaires 

Séjour en France pour soins médicaux : les Algériens prioritaires 

Publié le

- Publicité -

France – L’Hexagone accorde la priorité aux ressortissants algériens dans la procédure d’admission au séjour des étrangers pour soins médicaux. On vous en dit plus dans la suite de ce numéro. Apprenez tout, ce mardi 18 avril 2023.

Octroyés aux étrangers non-européens comme les Algériens, la France attribue, sous conditions, un titre de séjour pour soins à ceux voulant séjourner sur son territoire pour des raisons médicales. Ce document constitue une opportunité salvatrice pour des dizaines de milliers d’étrangers malades. Ceux qui ne sont pas en mesure de recevoir le traitement approprié dans leur pays natal.

Pour obtenir le sésame, les demandeurs doivent recevoir l’avis favorable des médecins. Ceux de l’Office de l’Immigration et de l’Intégration (Ofii). L’opérateur principal de la direction générale des étrangers semble d’ailleurs accorder la priorité aux patients algériens. On rapporte pour vous davantage de détails, dans la seconde partie de ce numéro du mardi 18 avril 2023.

- Publicité -

En effet, les ressortissants algériens se taillent la part de lion en ce qui concerne le nombre de bénéficiaires du titre de séjour en France pour soins. Selon les chiffres de l’établissement public à caractère administratif rattaché au ministère de l’Emploi et de la Solidarité, les demandeurs, de nationalité Dz, ont occupé le premier rang. Et ce, tout au long de la période allant de 2017 à 2021.

Titre de séjour pour soins : les motifs médicaux les plus fréquents

Effectivement, les Algériens arrivent en tête des demandeurs pour ce type de titre de séjour. Cela avec un taux de 11.5 %. Notamment dans la catégorie « troubles mentaux et du comportement ». Ils sont suivis par les Congolais (6.7 %) et les Ivoiriens (5.7 %). C’est selon le dernier rapport annuel émis par l’organisme susmentionné.

Répertoriés comme traités dans leur pays d’origine, les Algériens sont aussi les premiers bénéficiaires dans les pathologies du diabète, handicaps, insuffisance rénale chronique et les tumeurs. Il s’agit toujours de ce dont nous informe la même source.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -