19.9 C
Alger
19.9 C
Alger
lundi, 17 juin 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureSociétéSéisme : une famille algérienne résidant en Syrie lance un cri de...

Séisme : une famille algérienne résidant en Syrie lance un cri de détresse (vidéo)

Publié le

- Publicité -

Actualité Les internautes sont nombreux à s’émouvoir d’un appel à l’aide récemment lancé, via une vidéo d’un peu plus d’une minute, par une famille algérienne victime du séisme meurtrier qui avait frappé la Syrie au début du mois courant. Nous vous en disons plus dans les lignes qui suivent. 

Le 6 février, une secousse tellurique extrêmement violente a réveillé les habitants du sud de la Turquie et du territoire syrien voisin. D’une magnitude de 7, 8, elle a provoqué le décès d’au moins 5.000 personnes. Plus de 20.000 autres ont été blessées. Résidant au sein de la Syrie, près de la frontière syro-turque, une famille algérienne n’a pas pu échapper aux effets dévastateurs du séisme en question. 

Abattue sous le regard de ses trois enfants, une maman a témoigné de son quotidien difficile. Celui qu’elle subit actuellement en terres syriennes. Elle dit être originaire de la commune de Chellalet El Adhaoura. Celle-ci est située dans de la ville de Médéa, au nord de l’Algérie. La voix tremblante, Fatiha Kebbache, de son nom, raconte effectivement le jour où tout a basculé pour elle ainsi que ses progénitures. 

- Publicité -

À travers une séquence accablante, elle déplore de ce fait l’effondrement et l’endommagement du cocon familial. Nous vous invitons à découvrir davantage de détails dans ce sens à la faveur de la deuxième partie de cette édition du dimanche 19 février 2023. Ça se passe juste ci-dessous. 

Tremblement de terre en Syrie : le récit du combat d’une famille Dz sans domicile fixe 

La jeune médéenne explique en effet se retrouver aujourd’hui, aux côtés de sa fille et ses deux garçons, sans-abris. Une situation difficile, qui plus est, en ces temps hivernaux. Pour se confectionner un lieu qui offre de l’intimité et protège pendant les grands froids, la famille algérienne ne trouve alors pas d’autre solution que d’user d’une tente.

La récente catastrophe naturelle a donc poussé dans la rue cette maman et ses bambins. Eux qui vivaient déjà dans la peur et la précarité. Soit depuis la guerre civile en Syrie. Désireuse de regagner la terre-mère, Fatiha confie se heurter à des refus d’octroi de passeports. Nous vous invitons maintenant à regarder son témoignage.  

- Publicité -

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -