AccueilÉconomieSécurité alimentaire : l’ONU salue l’Algérie pour son avancée en la matière

Sécurité alimentaire : l’ONU salue l’Algérie pour son avancée en la matière

Algérie – L’ONU a félicité notre pays en ce qui concerne le sujet de la sécurité alimentaire. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous.

La sécurité alimentaire est un domaine dans lequel l’Algérie fournit beaucoup d’efforts. Cela, afin de ne pas être dépendant de l’importation et, par conséquent, diminuer les frais liés à l’alimentation du peuple algérien. D’ailleurs, pas plus tard qu’hier, Irina Kouplevatskaya-Buttoud qui n’est autre que la représentante du FAO en Algérie, a salué les efforts de notre pays dans le domaine de la sécurité alimentaire.

À titre informatif, le FAO est une organisation de l’ONU. Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. En fait, la représentante l’Organisation des Nations-unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a déclaré que l’Algérie a fait des progrès considérables dans le domaine de la réalisation de la sécurité alimentaire.

Cela, pendant un jour symbolique qui est celui de la journée mondiale de l’alimentation. Sachant que ledit événement a été organisé, en Algérie, par le ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone El Khabar dans son récent numéro. 

Irina Kouplevatskaya-Buttoud ne tarit pas d’éloges à l’égard de l’Algérie 

Ainsi, la représentante de la FAO s’est montrée très admirative des progrès et des efforts fournis par notre pays. À ce propos, la haute fonctionnaire déclare : « Malgré les crises qui ont traversé le monde, on peut dire que l’Algérie a fait des progrès ». Dans ce même sillage, Irina Kouplevatskaya-Buttoud profère encore que « l’Algérie a fait de grands efforts à plusieurs niveaux ».

Et ce, « que ce soit au niveau de la présidence, du gouvernement. Ou au niveau des producteurs locaux et des citoyens qui travaillent dur pour intensifier la production et améliorer sa qualité ». C’est ce que rapporte la même source des propos émis par la représentante de la FAO.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes