AccueilSociété et CultureSociétéSanté : 4 millions d'Algériens ont le diabète

Santé : 4 millions d’Algériens ont le diabète

Santé – Nombreuses sont les personnes affectées par le diabète à travers le monde, notamment les Algériens. En effet, le nombre total de ces patients atteint 4 millions en Algérie. Pour en savoir davantage, veuillez lire les quelques lignes qui suivent de cet article du 12 mars 2022.

Suite à un défaut de l’hormone régulatrice de la glycémie, en l’occurrence l’insuline, un problème de santé s’installe dans l’organisme du patient. Il s’agit du diabète qui affecte des millions de personnes à travers le monde, y compris les Algériens. En fait, cette maladie chronique est principalement caractérisée par une hyperglycémie chronique et fait partie des maladies qui accroissent le risque de mortalité. 

Conformément à ce qui a été rapporté par le quotidien arabophone Ennahar, un spécialiste en médecine interne a dévoilé le nombre total des patients algériens atteints du diabète. Effectivement, le professeur a affirmé y avoir quatre (4) millions de personnes diabétiques en Algérie. Mais aussi, il a annoncé que cinq (5) millions de patients sont touchés par l’hypertension artérielle. Et ce, au micro de Radio Constantine.

Dans le détail, le médecin a souligné qu’il s’agit bel et bien du diabète de type 1. Celui-ci survient depuis les années 2000. En conséquence, la plupart des diabétiques utilisent quatres (4) injections d’insulinothérapie par jour, a-t-il stipulé. Ceux-ci ont bien évidemment des difficultés à jeûner. En citant certaines études, le spécialiste a indiqué que 25 à 30 % de ces patients jeûnent malgré le risque. 

Santé en Algérie : les diabétiques et le jeûne du ramadan 

Il est bien clair que le jeûne est déconseillé aux diabétiques par les spécialistes de la Santé. Toutefois, l’interviewé a affirmé que « seul le médecin peut décider si un malade est capable de jeûner ou pas, d’autant plus que le point de vue religieux est clair dans ce cas ». En effet, le Coran exempte toute personne souffrante de pratiquer le ramadan. Et ce, dans le cas où ça peut nuire à sa santé.

En sus, le praticien a indiqué que le protocole de traitement prescrit pour les diabétiques a connu une grande évolution. Par ailleurs, il a ajouté que les doses et la qualité des médicaments jouent un rôle important dans la décision du médecin. Celle relative à l’autorisation ou pas au jeûne du patient. Il sied de noter que les complications susceptibles d’émerger suite à l’application de cet acte religieux sont aussi prises en considération.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici