AccueilActualitéFranceSans-papiers en France : Marlène Schiappa annonce l’accélération des expulsions

Sans-papiers en France : Marlène Schiappa annonce l’accélération des expulsions

France – Marlène Schiappa, qui est ministre déléguée à la Citoyenneté, a indiqué que le gouvernement mène un travail dans le but d’accélérer les expulsions des sans-papiers.

En effet, invitée à l’émission Le Grand Rendez-Vous, Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, a présenté un constat. Celui de la situation relative aux expulsions des sans-papiers qui sont en France de façon irrégulière. En particulier, ceux soupçonnés de radicalisation. C’est ce qu’a rapporté Le Point, hier.

Dans le détail, autour de ce débat très mouvementé, l’intervenante a indiqué que « six-cents personnes étrangères connues pour radicalisation ont été expulsées depuis 2018 ». Il s’agit de plusieurs centaines d’individus venus en France clandestinement. Ces derniers figurent tous dans le Fichier de signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).

En outre, le ministère de l’Intérieur a notamment évoqué 638 personnes venues en France de façon illégale. De ce fait, le département a précisé qu’il a déjà procédé à l’expulsion d’une grande majorité. Celle-ci n’est plus sur le territoire français depuis l’année 2018. Il s’agit d’un travail de longue haleine, mais qui donne quand même les résultats voulus.

France : Valérie Pécresse appelle à la réactivation de la politique d’expulsion

En effet, l’ancienne députée française s’est déjà exprimée à ce sujet. Valérie Pécresse a demandé au gouvernement de passer à la vitesse supérieure. C’est-à-dire, réactiver la politique d’expulsion d’urgence qui était menée dans les années 1980. Celle menée pour préserver l’ordre public.

Interrogée sur ces déclarations, Marlène Schiappa s’est prononcée. Elle a révélé qu’ils ont déjà lancé un travail dans ce sens. La responsabe note que certaines procédures sont en cours. Et ce, dans le but d’obtenir des pays concernés, les laissez-passer consulaires pour permettre les expulsions.

Il est à noter que durant ladite période entre 1.000 et 1.500 personnes ont fait l’objet d’expulsion. En novembre 2020, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a également annoncé l’évacuation de près de 450 personnes fichés S dans leurs pays d’origine. Cela, depuis le début de ce quinquennat du président Macron. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes