AccueilActualitéFranceSans papiers algériens et marocains en France : les agences d'intérim se...

Sans papiers algériens et marocains en France : les agences d’intérim se plaignent auprès des préfectures

Voyage – Les sans-papiers algériens et marocains résidant en France sont nombreux à s’attirer actuellement les foudres des petites entreprises de travail spécialisées dans le recrutement du personnel temporaire. Le reste des détails est à découvrir dans la suite de notre édition du samedi 17 décembre 2022. 

Avant tout propos sur ce sujet, il y a lieu de livrer une définition exacte d’une agence d’intérim. Connue également sous le nom d’agence de travail temporaire, cette dernière est une société qui met en relation des entreprises avec des travailleurs pour un emploi temporaire ou contractuel. En France, plus d’une se dit aujourd’hui déphasée par la « dépravation » des sans-papiers, particulièrement ceux algériens et marocains. 

Qu’ils soient saisonniers, à temps partiel ou occupent la totalité du temps de l’activité, les intérimaires travaillent tous pour l’agence d’intérim. Celle-ci gère alors leur embauche au sein des établissements activant dans divers secteurs. En plus de leur intégration et leur licenciement. Elle peut ainsi paraître comme un véritable eldorado pour les chômeurs mais beaucoup plus les immigrés clandestins, selon beaucoup d’agents français. 

France : les agences d’intérim à l’assaut des résidents illégaux ! 

Il faut croire que la marmite bouillonne depuis un long moment en interne. Un grand nombre de cabinets de recrutement hexagonaux a en effet récemment poussé un cri d’alerte à destination des bureaux préfectoraux. La raison de ce signal est la « méthode délictuelle dont des harragas maghrébins usent pour bénéficier des services offerts par les agences d’intérim ». 

Une technique, explique-t-on en outre, qui consiste à falsifier des documents et, parfois, usurper l’identité de quelqu’un. Le but final étant celui de s’épargner la mesure d’Obligation de quitter le territoire français (OQTF). Il s’agit là d’une information que rapporte le quotidien arabophone Djalia Dz

C’est donc à cet effet que plusieurs sociétés de travail temporaire ont lancé un appel à l’ensemble des préfectures et hautes autorités françaises. Elles leur demandent ainsi d’« adopter les mesures nécessaires à l’encontre de toute personne en situation irrégulière détentrice d’identité falsifiée ou de faux papiers personnels ».  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici