14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
mercredi, 22 mai 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesSans-papiers Algériens en Europe : Régularisation de 200.000 clandestins en Italie

Sans-papiers Algériens en Europe : Régularisation de 200.000 clandestins en Italie

Publié le

- Publicité -

Italie – Cette régularisation des sans-papiers, dont les harragas algériens, est imposée par « l’absence de main-d’œuvre », menaçant « les produits, le travail, les investissements, la nourriture ». Une mesure économique « mais aussi social et humanitaire »; indique la ministre Bellanova.

« Confagricoltura et Coldiretti, les principaux représentants (syndicaux) du secteur agricole transalpin; demandent la régularisation d’une partie des 600.000 sans-papiers présents » sur le sol italien.

Parmi ces clandestins « beaucoup travaillent déjà de manière illégale dans les champs »; rapporte le quotidien français d’information économique et financière Les Echos; qui précise dans ce sens que la main-d’œuvre agricole manque cruellement en Italie en ces temps de pandémie; car « environ 300.000 travailleurs saisonniers, essentiellement en provenance de l’Est de l’Europe; sont restés bloqués chez eux à cause du Coronavirus».

- Publicité -

« Un décret sera prochainement adopté pour régulariser environ 200.000 clandestins [parmi lesquelles figurent des migrants algériens]; qui auront la possibilité d’obtenir un contrat de travail dans la filière agricole »; indique le média spécialisé. Cette opération de régularisation des personnes étrangères qui résident clandestinement en Italie; constituerait dans ce pays une première en matière de taille « depuis plus d’une décennie ».

« Le Coronavirus a provoqué dans certaines régions une baisse de 50 % des récoltes »; une chose que ne peut se tolérer l’Italie en raison de son statut continental de « deuxième producteur de fruits et légumes en Europe avec un chiffre d’affaires de 13 milliards d’euros ». La ministre de l’Agriculture Teresa Bellanova réclamait ladite régularisation « depuis le mois de janvier »; bien avant tout cela. 

« 40 % des produits de la terre pourraient ne pas être récoltés cette année »; prévient la Coldiretti qui souligne notamment que « la prolongation des permis de séjour »; ainsi que « l’instauration prochaine de « couloirs verts » pour faire venir de Roumanie près de 110.000 travailleurs saisonniers »; représentent « des mesures nécessaires mais insuffisantes ».

- Publicité -

Vers la régularisation de la totalité des sans-papiers ?

Pendant que Teresa Bellanova explique que la régularisation profitera à la fois à l’économie italienne; et aux migrants clandestins, dont les Algériens, qui vivent dans le sud de l’Italie « dans des bidonvilles et sont (entre-autres) exposés à la faim et aux risques sanitaires »; la Ligue de Matteo Salvini se révolte contre ce qu’elle considère comme « un nouvel appel d’air pour une invasion de migrants avec un retour des débarquements sur les côtes italiennes ».

Pour sa part, l’économiste et universitaire italien, Tito Boeri; suggère « pour surmonter la crise et envisager la relance de l’économie » d’oser faire beaucoup plus encore « en régularisant la totalité des clandestins (au nombre approximatif de 600.000 individus, englobant également les sans-papiers algériens) ». 

Pour rappel, et dans un pays pas trop loin de l’Italie, la France en l’occurrence, 14 parlementaires, de diverses formations politiques ont, dans le cadre de la lutte contre la propagation sur leur territoire de la pandémie du Coronavirus; lancé le 02 avril dernier un appel pour la régularisation « provisoire » des migrants clandestins; dont les les sans-papiers Algériens; ayant antérieurement déposé au niveau de l’administration compétente une demande d’obtention de titre de séjour; leur permettant de résider sur place et d’y travailler légalement.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -