AccueilScoop et PeopleSamia Tabouche : « Il me faut 20 millions par mois pour...

Samia Tabouche : « Il me faut 20 millions par mois pour vivre »

People – Interrogée sur son salaire mensuel, l’actrice algérienne Samia Tabouche a révélé avoir besoin de 20 millions pour vivre. Curieux d’en savoir plus ? On vous dit tout, ce samedi 10 décembre 2022.

En effet, nombreuses sont les personnes qui calculent leur budget au centime près ! Entre ceux qui économisent de l’argent et ceux qui se lâchent dans leurs dépenses, les portefeuilles diffèrent d’un foyer à un autre. De son côté, la célèbre actrice algérienne, Samia Tabouche, dit avoir besoin de la maudite somme de 20 millions par mois pour vivre « tranquillement ».

Cela pourrait choquer plus d’un, mais l’artiste en question est probablement dépensière. Effectivement, chroniqueuse dans l’émission de « The Weekend Show », présentée par Yacine Kentache, Samia Tabouche a créé l’événement. Placé sous le thème de la richesse, l’épisode portrait sur la différence de salaire entre les animateurs et les influenceurs.

Dans le détail, alors que les chroniqueurs expliquaient leur point de vue, la figure artistique a pris la parole à ce sujet. Selon ses besoins, Samia Tabouche a révélé qu’en tant qu’artiste, elle avait besoin au minimum de vingt millions chaque mois pour vivre aisément. Et cela, « pour avoir une vie modeste », a-t-elle expliqué. Pour justifier sa réponse, la meilleure ennemie de Yahia Tabiche a fait savoir qu’elle est locataire.

Actualité People : Samia Tabouche victime d’une violente chute

Pour les fans « des Tababiche », comme surnommés par Yacine Kentache, vous n’allez pas être déçus ! En effet, tous deux chroniqueurs dans l’émission de « The Weekend Show », Samia Tabouche et Yahia Tabiche font parler d’eux à chaque occasion. Jouant le jeu du chat et de la souris, les deux collègues se cherchent régulièrement, et ce, au plus grand bonheur des téléspectateurs.

Dans le détail, alors qu’elle s’apprêtait à passer à l’antenne, l’artiste algérienne est tombée par terre. Le plus drôle de l’histoire est que la scène a été filmée spontanément par son homologue constantinois. Lui qui était en train de filmer une story a enregistré, en direct, la chute de son acolyte. Éclatant de rire, le jeune journaliste n’a, en effet, pas hésité à la poster sur son réseau social, Instagram.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes