Foot : le salaire de Djamel Belmadi en équipe d’Algérie dévoilé

FootLe dernier classement des sélectionneurs du continent africain les mieux rémunérés est sorti. Quel est donc le salaire mensuel du manager de l’équipe d’Algérie, Djamel Belmadi, et quelle place occupe-t-il ? On vous dévoile tous les détails dans les lignes qui suivent. C’est parti !

Tout travail mérite salaire, à fortiori quand l’employé s’appelle Djamel Belmadi. Ce n’est un secret pour personne, le natif de Champigny-sur-Marne est l’homme de la situation. Il est l’artisan principal de la reconquête et de l’ascension fulgurante de l’EN. Il a su créer un véritable esprit d’équipe et inculquer aux champions d’Afrique en titre la rage de vaincre. Aucun de ses prédécesseurs n’étaient parvenus à insuffler un tel souffle positif à l’EN. 

On a plus tendance à parler des prouesses et rémunérations des joueurs de football. On a également récemment découvert que ces derniers, notamment Riyad Mahrez et ses partenaires, toucheront de belles primes en cas de qualification en phase finale de la Coupe du monde 2022. Mais quid de leurs sélectionneurs ? Le quotidien spécialisé Fennec Football a repris des estimations des salaires perçus par les entraîneurs d’Afrique. 

L’information est parue dans son édition d’hier. Nous la reprenons pour vous, ce dimanche 26 septembre 2021. Sans prendre en compte les primes individuelles et collectives, Djamel Belmadi percevrait 65.000 dollars par mois en équipe d’Algérie. Ce qui correspondrait à un peu plus de 55.000 euros net mensuel. Un émolument bien supérieur à plus de la moitié des sélectionneurs africains. 

Djamel Belmadi fait partie des sélectionneurs les mieux pays d’Afrique 

Tel que nous l’avons compilé, le surnommé « ministre du bonheur » figure parmi les entraîneurs africains les mieux payés. Avec une rémunération de 65.000 $ par mois, il se glisse en haut du top 15. Il occupe la troisième marche du podium, à distance lointaine d’Antonio Conceiçao, sélectionneur de l’équipe du Cameroun de football. Celle-ci lui verserait 59.000 dollars mensuels. 

L’entraîneur le plus riche d’Afrique semble être Vahid Halilhodžić, à qui la sélection marocaine rétribue 89.000 dollars par mois, au-dessus de tous ses pairs. Le Portugais Carlos Queiroz, manager des Pharaons, est le deuxième de cette hiérarchie. Sa mensualité se situerait autour de 85.000 $. Le moins bien payé du continent africain se trouve en Guinée. 

La même source médiatique rapporte en effet que le Français Didier Six ne touche que 20.000 dollars. Une rétribution très éloignée des standards du reste des équipes ! Arrivé à la tête de la sélection sénégalaise en mars 2015, Aliou Cissé se situe, lui aussi, en queue de classement. L’ami d’enfance de Djamel Belmadi se serait engagé avec les Lions sur un contrat de 27.000 $ par mois. 

Voici le classement intégral des quinze (15) sélectionneurs les mieux payés d’Afrique

1- Vahid Halilhodžić (Maroc) – 89 000 $

2- Carlos Queiroz (Egypte) – 85 000 $

3- Djamel Belmadi (Algérie) – 65 000 $

4- António Conceição  (Cameroun) – 59 000 $

5- Javier Clemente Lázaro (Libye) – 59 000 $

6- Héctor Raúl Cúper (RDC) – 55 000 $

7- Gernot Rohr (Nigéria) – 55 000 $

8- Hugo Broos (Afrique du sud) – 50 000 $

9- Patrice Beaumelle (Côte d’Ivoire) – 35 000 $

10- Milovan Rajevac (Ghana) – 30 000 $

11- Corentin Martins (Mauritanie) – 30 000 $

12- Milutin Sredojević (Ouganda) – 24 000 $

13- Michel Dussuyer (Bénin) – 28 000 $

14- Aliou Cissé (Sénégal) – 27 000 $

15- Didier Six (Guinée) – 20 000 $

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes