7.9 C
Alger
7.9 C
Alger
samedi, 24 février 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentSalaire en Algérie : pourquoi le point indiciaire n’a pas été haussé...

Salaire en Algérie : pourquoi le point indiciaire n’a pas été haussé ?

Publié le

- Publicité -

Salaire – Pourquoi le point indiciaire n’a pas été haussé en Algérie ? La directrice des salaires au ministère des Finances s’est penchée sur la question. Voici tous les détails à ce propos dans ce passage du 8 février 2023.

Effectivement, la directrice chargée du salaire au ministère des Finances, Nassira Moussaoui, a fait quelques déclarations concernant le point indiciaire en Algérie, hier, sur les ondes de la Radio nationale chaîne 1. Elle a fait état de quatre décrets présidentiels au Journal officiel n° 03 de l’année 2023. Ces décrets concernent la grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires.

En plus des modalités d’attribution de la bonification indiciaire aux titulaires de postes supérieurs dans les institutions et administrations publiques. Les modalités de recrutement des agents contractuels, leurs droits et obligations. Les éléments constitutifs de leur rémunération, les règles relatives à leur gestion ainsi que le régime disciplinaire qui leur est applicable.

- Publicité -

Enfin, il prendra en compte le mode de rémunération applicable aux travailleurs exerçant des fonctions supérieures de l’État. Selon la même responsable, ces décrets ont consacré une augmentation de 75 points pour chaque catégorie et grille indiciaire. Le quotidien El Khabar rapporte l’information.

Hausse des salaires : 681 milliards de dinars pour financer ce processus

Dans ce contexte, Nassira Moussaoui a indiqué que la nouvelle grille de calcul du point indiciaire a été adoptée de manière à tenir compte de la préservation des grands équilibrés du budget et de ce que permet le trésor public.

Aussi, de préserver le principe des différences actuelles entre les salaires en fonction des niveaux de qualification et des diplômes. Cela en adoptant le principe de concrétiser cette augmentation en deux phases, 2023 et 2024, afin qu’elle soit considérable.

- Publicité -

Elle a en outre indiqué que l’augmentation des salaires a alloué une enveloppe financière totale estimée à 681 milliards de dinars pour financer ce processus. Il sera procédé dans une première étape à 340,4 milliards de dinars pour l’exercice 2023. Tandis que 340,7 milliards de dinars ont été alloué pour l’exercice de l’année 2024.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -