Salaire en Algérie : ce qu’il faut savoir sur le point indiciaire

Algérie – Le Président de la République a signé le décret portant le nouveau point indiciaire qui sert de base de calcul du salaire des fonctionnaires dans notre pays. Retrouvez toute l’information dans notre édition du 8 avril 2022. 

Dans un contexte marqué par la hausse des produits à large consommation et une détérioration du pouvoir d’achat des Algériens, le gouvernement vient d’annoncer une nouvelle mesure. En effet, le Président de la République a signé le décret portant le nouveau point indiciaire du salaire de la fonction publique en Algérie. Ce qui devrait contribuer à l’augmentation des revenus mensuels des salariés. 

Effectivement, il y a eu enfin de la lumière sur ce dossier. Le décret précisant le nouveau point indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires vient d’être publié. Cela dans le dernier journal officiel. Il s’agit du décret présidentiel n° 22-138 du 28 Chaâbane 1443 correspondant au 31 mars 2022. Celui-ci modifie le décret présidentiel n° 07-304 du 17 Ramadan 1428, correspondant au 29 septembre 2007. 

Ce nouveau décret présidentiel fixe la grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires dans notre pays. Cette nouvelle grille permettra une augmentation des salaires des fonctionnaires, comme décidé par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar, dans son édition du 7 avril 2022. 

Algérie – la nouvelle grille indiciaire 

Dans le même sillage, notre source a révélé que le nombre indicatif minimum prévu par ce décret remplace le nombre indicatif minimum correspondant aux grades stipulés dans les lois fondamentales particulières. Le salarié sera rémunéré, selon la catégorie à laquelle il appartient, dès l’entrée en vigueur de ce nouveau décret. 

À ce propos, la source médiatique susmentionnée a indiqué que cette procédure de revalorisation salariale entrera en vigueur en avril 2022. Par ailleurs, cette nouvelle représente une véritable bouffée d’espoir pour les ménages. Cela en raison de la hausse des prix de la plupart des produits sur le marché algérien, notamment ceux de première nécessité. En particulier, en ce début du mois sacré de Ramadan 2022.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes