Salaire en Algérie : demande d’augmentation de l’allocation familiale 

Algérie – Des pères de famille en Algérie réclament l’augmentation de l’allocation familiale et la prime de scolarité qui ne répondent pas à leurs attentes. Dzair Daily vous relate les détails dans cette édition de ce mercredi 13 octobre 2021.

Des travailleurs salariés chargés de familles mettent au point ce qu’ils souhaitent pour assurer la satisfaction des besoins propres à leurs enfants. C’est de toute manière ce que rapporte ce mercredi, le média arabophone Ennahar TV. À cet égard, des fonctionnaires et des syndicats en Algérie ont demandé une augmentation de l’allocation familiale et la prime de scolarité. On vous en dit plus, dans les lignes qui suivent.

En effet, les allocations familiales font partie d’un ensemble d’aides sociales. Elles représentent un revenu de complément qui est censé aider les familles à assurer la satisfaction des besoins propres à l’enfant. Et contribuer à garantir son développement dans les meilleures conditions possibles. Néanmoins, le montant dérisoire semble déplaire aux fonctionnaires algériens.

Ainsi, de nombreux parents d’élèves ont contesté la valeur des aides sociales. Le montant de ces dernières n’a pas été révisé depuis des années. Et ce, en dépit de tous les changements survenus en matière de pouvoir d’achat et de prix dans notre pays. Ils ont exhorté, de ce fait, le gouvernement à augmenter le montant de l’allocation familiale. Cela afin d’aider en partie à subvenir à l’entretien des enfants.

Salaires en Algérie : des fonctionnaires s’indignent du montant dérisoire des allocations familiales

« 300 DA, c’est une humiliation pour l’enfant », a lancé un enseignant interrogé par le média arabophone susvisé. « L’allocation familiale pour les femmes au foyer sans enfants est égale à 5,5 DA. C’est honteux ! Ce montant n’a pas été révisé depuis 1965 », s’est indigné le même locuteur. « Le montant de la prime de scolarité devrait être égale à 5000 », a déclaré un autre citoyen au même média.

De leur part, des syndicats ne cessent de demander une hausse de cette prestation. D’autant plus que le pouvoir d’achat est en chute libre depuis des années. À cet égard, le syndicaliste, Hassen Belkadi s’est exprimé. Il a demandé « une mise-à-jour des salaires selon le contexte actuel dans lequel nous vivons ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes