Algérie

Saison estivale 2020 en Algérie : Le Coronavirus dépeuple les plages

1
algérie saison estivale 2020
S'abonner :

Algérie – Dans diverses wilayas du pays, les camps d’été sont frappés d’interdiction. Différents walis à travers le territoire national ont émis des décisions d’interdire les camps d’été et les colonies de vacances. La saison estivale en Algérie risque d’être méconnaissable en cette année 2020. Les plages sont de plus en plus désertées.

La situation épidémiologique critique en Algérie a récemment incité les walis de la République à prendre davantage de mesures de précaution, pour empêcher la propagation du coronavirus pendant la saison estivale de ce 2020. Les plages se vident en ces temps pandémiques. Un article d’El Bilad a en parlé. C’est de cette manière que l’on peut affirmer qu’une fois de plus, une autre étape de l’année promet d’être différente.

Parmi les plus récentes d’entre les mesures évoquées plus haut; on trouve la publication de nouvelles décisions, hier vendredi, par les walis de Skikda; Chlef; Oran; Mostaganem et Tipaza, en matière de prévention. Le quotidien de la presse écrite algérienne a rapporté les toutes dernières sentences prononcées par les walis à l’adresse des activités estivales.

Il s’agit alors de l’interdiction de l’établissement de camps d’été d’une manière ou d’une autre; explique le journal arabophone. Ceci intervient dans le cadre du maintien de la sécurité sanitaire des citoyens; et la mise en place de mesures renforcées. La raison de tels agissements se rapporte aux graves complications sanitaires que ces camps peuvent impliquer.

Oran et Mostaganem s’en passent des colonies de vacances pour la saison estivale 2020

Les colonies de vacances sont capables de booster les répercussions de l’émergence et de la propagation du coronavirus. Celui-ci continue d’emporter des vies dans les quatre coins du pays. Plusieurs wilayas côtières ont donc interdit les camps d’été que les responsables ont jugé porteurs d’un gros risque de contagion.

Ainsi, le wali d’Oran, Abdelkader Djellaoui, a rendu public une décision annulant les camps d’été pour enfants. Pareille annulation survient à la lumière de la situation sanitaire actuelle; et des développements de la propagation de l’épidémie de la Covid-19. La pneumonie virale a entraîné Oran à occuper une place au sein des rangs avancés en termes de nombre de morts et de contaminés par le virus.

Le wali de Mostaganem, Abdessamie Saïdoun, a également annoncé une décision qu’il a révélé mercredi dernier. Le haut fonctionnaire a ordonné la suspension de l’organisation d’activités de camping; toujours par souci de préservation de la santé publique, dit-on.

Article recommandé :  Algérie : Morts, contaminés, guéris.. Bilan du Coronavirus au 14 septembre

Taux de change : Baisse de l’Euro face au Dinar Algérien sur le Marché noir

Article précédent

Foot en Algérie : Ishak Boussouf transféré en Belgique pour 900 000 euros

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. On ferme toute l’Algérie et on jette les clés à la mer , voilà ce qui convient le mieux à ces pouvoirs publics incapables de gérer cette situation exceptionnelle. Ils ne savent qu’interdire et mettre tout ce beau monde dans une prison à ciel ouvert. Les pays du nord de la méditerranée qui ont subit une véritable hécatombe, sont arrivés à endiguer cette pandémie et commencent à ouvrir les plages ainsi que les lieux culturels.

Comments are closed.