12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
mardi, 23 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéSaïdal va mettre en service le premier centre en Algérie de bioéquivalence...

Saïdal va mettre en service le premier centre en Algérie de bioéquivalence dès cette date

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le groupe pharmaceutique Saïdal va mettre en œuvre le premier centre en Algérie de bio-équivalence. Nous vous rappellerons la date de sa lancée dans la suite de cet article du dimanche 16 janvier 2022.

En effet, lors de son passage aujourd’hui dimanche sur les ondes de la Radio nationale de la Chaîne 3, Fatoum Akacem, la présidente-directrice générale du groupe pharmaceutique public se réjouit de déclarer que Saïdal s’est doté de son premier centre de bioéquivalence en Algérie. Cette opération sera une première dans le territoire national.

Selon El Bilad, la PDG du centre a également annoncé « Le premier centre de bioéquivalence en Algérie sera celui de Saïdal. Il va rentrer en activité dans moins de deux semaines ». Akacem a notamment déclaré que parmi les principales tâches du nouveau centre est de mener des études sur la bioéquivalence. Prouvant que  l’équivalence entre le médicament générique et le médicament original. Et ce, en termes d’efficacité et de sécurité.

- Publicité -

Autrement dit, l’objectif de ce centre est de montrer qu’un médicament générique est une copie conforme de la molécule mère. Ainsi, elle déclare que prouver cette équivalence « facilitera grandement la commercialisation d’un produit pharmaceutique au niveau national et l’exportation de ces produits algériens puisqu’il s’agit d’une exigence réglementaire importante ».

Quels seront les objectifs prévus à l’avenir pour le centre Saïdal ?

En effet, la PDG du groupe Saïdal a indiqué sur les ondes de la chaîne 3 de la Radio algérienne « le centre de bioéquivalence doit également effectuer la bio-équivalence pour des entreprises multinationales opérant en Algérie ». Ce centre est « composé de compétences algériennes locales ». Et « est ouvert, pour l’avenir, aux compétences nationales établies à l’étranger». Souligne Akacem.

En ce qui concerne la place de Saïdal  sur le marché en Algérie. Akacem a pointé du doigt les objectifs de son centre. Parlant ainsi de leurs ambitions quant à l’augmentation de leur chiffre d’affaires. Ce dernier, on l’estime actuellement à 10 milliards de dinars. Et monter ainsi de la 8éme à la 3éme place dans une durée deux ans. Cela passe par la mise en œuvre d’une stratégie de développement. Celle-ci est basée sur « une politique commerciale agressive ». Il s’agit d’une méthode d’enrichissement. Et de diversification de produits. Cela par l’adoption de nouvelles classes thérapeutiques de médicaments, ainsi que le développement de partenariats.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -